2 min de lecture Connecté

Airbnb s'imagine en Netflix du tourisme

La start-up américaine diversifie ses services et propose à ses utilisateurs de s'initier à des "expériences", des activités thématiques assurées par des experts locaux.

Airbnb s'imagine en agence de voyage
Airbnb s'imagine en agence de voyage Crédit : Airbnb
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Airbnb ne veut plus se contenter de concurrencer les hôtels en louant des chambres ou des appartements pour les vacances. La start-up californienne veut aller au-delà de la simple expérience de réservation et aspire désormais à étendre son influence à toutes les activités de ses utilisateurs durant leur séjour. Elle entend ainsi faire de son application une véritable agence de voyage sur laquelle il sera toujours possible de louer un logement mais aussi d'acheter un billet d'avion, de louer une voiture, de réserver des activités, de faire des courses et d'échanger avec d'autres utilisateurs. 

L'entreprise, valorisée 30 milliards de dollars, présente cette évolution comme "la plus importante de ses huit années d'existence". "Après avoir transformé la façon dont les gens séjournent lorsqu'ils voyagent en leur permettant de séjourner chez l'habitant", elle entend appliquer "la même approche communautaire au reste du voyage" et ainsi "donner aux gens un moyen de gagner de l'argent grâce à leur passions et leurs intérêts".

Des activités à la carte et au prix fort

Airbnb a présenté la première étape de cette évolution jeudi 17 novembre en ouverture de son festival annuel, Open, à Los Angeles en dévoilant une nouvelle fonctionnalité pour son application. Baptisée "Trips", celle-ci permet de réserver des activités proposées par des utilisateurs de la plateformes, présentés par Airbnb comme des "experts locaux" pour plus d'authenticité. Il est ça et là possible de chasser les truffes en Toscane, de piloter des voitures mythiques à Miami ou, plus simplement, de visiter Montmartre avec un habitant du quartier. 

Avec ses affiches épurées, ses titres percutants en gros caractères et son organisation en catégories, l'interface n'est pas sans rappeler celle de services de streaming comme Netflix ou Apple Music. 

À lire aussi
Logo YouTube Connecté
"Key Moments" : la nouvelle fonctionnalité de YouTube inspirée de Pornhub

La start-up annonce déjà 500 "expériences" dans 12 villes (Paris, Londres, Florence, Los Angeles, San Francisco, Miami, Detroit, La Havane, Nairobi, Le Cap, Tokyo et Séoul). Ses hôtes dans ces villes et 39 autres dans le monde peuvent également depuis jeudi proposer d'ajouter des activités qu'ils organisent à la liste. À l'inverse de la location de logements, Airbnb contrôle les offres en amont avant de valider les expériences. La plupart des activités coûtent environ 200 euros par personne, une somme sur laquelle la start-up prélève une commission de 20%.

Impliquer davantage les riverains

En outre, Airbnb a présenté une autre section, baptisée "Lieux", une sorte de guide de voyage interactif centralisant les recommandations fournies par les utilisateurs sur les bars, les restaurants, les musées, les boîtes de nuit ou le meilleur circuit pour une course à pied dans leurs quartiers. Des balades audio sont également proposées à Los Angeles, avant d'autres villes, dont Paris, au printemps. D'autres services viendront se greffer à l'application dans les prochaines semaines, pour réserver des restaurants, des billets d'avion ou des voitures. 

En impliquant davantage les habitants des grandes villes, qu'elle incite à utiliser sa plateforme même lorsqu'ils ne voyagent pas afin de faire découvrir les trésors de leur quartier aux touristes moyennant rémunération, Airbnb s'offre ici un moyen de répondre aux critiques sur son impact négatif sur les riverains.

Avec plus de 100 millions d'utilisateurs dans plus de 30.000 villes à travers le monde, Airbnb a ébranlé le monde de l'hôtellerie, qui l'accuse régulièrement de concurrence déloyale. La plateforme est également tenue pour responsable du "binge tourism" qui dérégule le secteur touristique des grandes métropoles et excède les riverains, qui se plaignent des nuisances sonores nocturnes engendrées par les touristes et de l'augmentation du prix des loyers sous l'effet des locations plus lucratives aux étrangers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Logement Airbnb
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785849275
Airbnb s'imagine en Netflix du tourisme
Airbnb s'imagine en Netflix du tourisme
La start-up américaine diversifie ses services et propose à ses utilisateurs de s'initier à des "expériences", des activités thématiques assurées par des experts locaux.
https://www.rtl.fr/actu/futur/airbnb-s-imagine-en-netflix-du-tourisme-7785849275
2016-11-18 17:09:14
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3TfUkLLVt5ug3xUCpkKhLA/330v220-2/online/image/2016/1118/7785850059_airbnb-s-imagine-en-agence-de-voyage.JPG