1 min de lecture Homophobie

Agression homophobe à Montpellier : torrent de réactions sur les réseaux sociaux

CLICS À LA UNE - L'agression a été d'abord décrite sur Facebook par l'une des victimes. Un message rapidement devenu viral.

micro générique Clics à la une La rédaction de RTL
>
Agression homophobe à Montpellier : torrent de réactions sur les réseaux sociaux Crédit Image : Capture Facebook / Clément Grobotek | Crédit Média : Aymeric Parthonnaud | Durée : | Date : La page de l'émission
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

À Montpellier, un couple homosexuel a été violemment agressé à la sortie d'une boîte de nuit mardi 10 novembre. Dès le lendemain, le témoignage de l'un d'eux a pu être recueilli par RTL : "Une voiture est passée, ils nous ont insultés copieusement d'homos, de sales pédés, de sales tapettes, raconte Clément. J'ai eu le mauvais esprit de répondre 'qu'est-ce qui se passe' et il y en a quatre qui ont été sur mon copain et deux qui sont venus sur moi. Ils nous ont tabassés".

Mais c'est sur les réseaux sociaux que le premier témoignage de Clément est apparu. Sur son compte Facebook, il poste un message peu de temps après les coups. "Cette nuit, nous nous sommes fait insulter puis tabasser par des homophobes en sortie de boîte de nuit. Inutile de vous décrire la peur que vous ressentez en voyant votre mec allongé sur le sol la tête en sang et inconscient, l'incompréhension qui vous envahit et le sentiment d'impuissance aussi...", écrit le jeune homme sur le réseau social.

Et Clément de raconter comment ils se sont fait agresser à 6 contre 2. Il accompagne son message d'une photo : visage tuméfié, T-shirt blanc taché de sang et malgré tout un sourire. "Vous pourrez frapper et encore frapper, vous n'enlèverez jamais ce sourire que vous voyez sur mon visage, et ne m'empêcherez pas d'aimer", conclut-il. Le message a été partagé près de 22.000 fois en quelques heures avec près de 100.000 likes. Sur Twitter, les messages de soutien se sont aussi multipliés toute la nuit : des personnalités, des associations mais aussi de très nombreux anonymes.

À écouter aussi dans "Clics à la Une"
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Homophobie Réseaux sociaux Twitter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants