2 min de lecture NASA

"55 Cancri e" : la NASA observe une super-Terre couverte de lave

Cette boule de feu située à 40 années lumière de la Terre est recouverte de mers magmatiques. L'agence explique que la température à la surface de cette planète peut atteindre 2.700 degrés.

L'exoplanète "55 Cancri e", observée par la NASA pendant plus de 80 heures grâce au télescope Spitzer
L'exoplanète "55 Cancri e", observée par la NASA pendant plus de 80 heures grâce au télescope Spitzer Crédit : Capture d'Écran / NASA / JPL-Caltech
Ana Boyrie

L'image publiée par la NASA rappelle étrangement la célèbre "planète noire", le Mal absolu qui a fait le succès de Luc Besson dans Le Cinquième Élément. Les deux paraissent identiques, à l'exception que la planète présentée par l'agence gouvernementale existe. Bienvenue sur l'exoplanète "55 Cancri e", découverte en 2004. Cet astre, deux fois plus grand que la Terre, se situe à 40 années-lumière de notre planète, rapporte la NASA. 

L'agence a eu l'occasion de l'observer pendant plus de 80 heures, grâce à son télescope spatial à infrarouge Spitzer, permettant d'en dresser un premier portrait. Sa silhouette est tout à fait impressionnante, notamment de par les fleuves de lave et de mers magmatiques d'une température supérieure à 1.000 degrés qui couvrent sa surface.

Une planète enduite de lave et de roches en fusion

Grâce au télescope, la NASA parvient à établir une carte des températures de cette planète extrasolaire, comprises entre 1.400 et 2.700°C. La chaleur de "55 Cancri e", depuis surnommé "Janssen" (du nom du lunetier allemand Zacharias Janssen, le possible inventeur de la lunette astronomique et du microscope), est due à la proximité qui existe entre elle et son étoile. La distance qui les sépare équivaut à celle de la Lune et la Terre. Sa rapidité est donc inégalable. "55 Cancri e" contourne le diamètre de son étoile en seulement 18 heures, contre 365 jours pour notre planète.  

Une planète qui ne tourne pas sur elle-même

À croire que cet astre est un cousin éloigné de la Lune. La NASA affirme que l'exoplanète présente constamment la même face à son soleil, comme le satellite naturel de la Terre. Un fait qui divise l'astre en deux surfaces et explique l'écart considérable de 1.300°C. En effet, une face "jour" se dore au contact de l'astre solaire, étant donc recouverte de lave. Tandis qu'une face "nuit" demeure dans l'obscurité la plus totale et n'est constituée que de roches.

À lire aussi
Saturne et son système, capturés par la sonnde Voyager 1 La tête dans les étoiles
Les sondes Voyager au-delà du système solaire

Une planète unique, selon l'astrophysicien Stephen Kane de l'université de San Francisco et coauteur de l'étude. "Vous ne trouverez nulle part une planète semblable à celle-ci", se réjouit-il auprès du Los Angeles Times. Les scientifiques de l'agence espèrent en apprendre plus sur cette exoplanète lors de la prochaine observation, cette fois à l'aide du télescope spatial James Webb

La rédaction vous recommande
Lire la suite
NASA Espace Sciences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782675732
"55 Cancri e" : la NASA observe une super-Terre couverte de lave
"55 Cancri e" : la NASA observe une super-Terre couverte de lave
Cette boule de feu située à 40 années lumière de la Terre est recouverte de mers magmatiques. L'agence explique que la température à la surface de cette planète peut atteindre 2.700 degrés.
https://www.rtl.fr/actu/futur/55-cancri-e-la-nasa-observe-une-super-terre-couverte-de-lave-7782675732
2016-04-04 17:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/r6q-uxgSLGzrrDyS3-KJ4Q/330v220-2/online/image/2016/0404/7782676431_l-exoplanete-55-cancri-e-observee-par-la-nasa-pendant-plus-de-80-heures-grace-au-telescope-spitzer.PNG