4 min de lecture High-tech

Apple fête ses 40 ans : accro à l'iPhone, la firme a de nombreux défis

Après quatre décennies d'existence, le principal défi du groupe informatique américain est de sortir de sa dépendance à l'iPhone.

Tim Cook sur la scène du Town Hall du campus Apple à Cupertino le 21 mars 2016
Tim Cook sur la scène du Town Hall du campus Apple à Cupertino le 21 mars 2016 Crédit : AFP
BenjaminHuepro
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Trimestre après trimestre, Apple n'en finit plus de battre des records. La première valorisation boursière de la planète est à la tête d'un trésor de guerre de plus de 200 milliards de dollars. Le fruit de quatre décennies d'existence, pendant lesquelles le groupe informatique américain n'a eu de cesse de se réinventer.

Héraut de la démocratisation de l'informatique auprès du grand public à ses débuts, la marque à la pomme s'est muée en prescriptrice des tendances technologiques à la faveur de plusieurs produits structurants comme l'iPod, l'iPhone et l'iPad. Elle est aujourd'hui à la tête d'un empire centré sur les services de vente d'applications, de musique en ligne ou de paiements qui pourraient lui apporter des revenus importants et réguliers.

La fin d'une époque

Pour son quarantième anniversaire, Apple doit composer avec une nouvelle donne qui sonne comme la fin d'une époque. Le recul des ventes de l'iPhone, le principal moteur du groupe (plus des deux tiers de son activité) est attendu par les analystes pour la première fois cette année, sur fond de ralentissement du marché chinois, le deuxième plus important de la société.

À lire aussi
Le site YouTube (illustration) Youtube
Pédophilie : YouTube bloque la possibilité de commenter les vidéos de mineurs

Dans le même temps, Apple ne peut pas se targuer d'avoir lancé un produit qui a redéfini les contours de sa catégorie depuis l'iPad, en 2010, ou dans une moindre mesure l'Apple Watch l'an dernier. Mais en l'absence de chiffres, difficile d'évaluer le succès de sa montre connectée. À défaut de renouer avec l'innovation, le groupe dispose toutefois de plusieurs relais de croissance pour sortir de sa dépendance à l'iPhone.

Améliorer son offre de services

L'entreprise californienne peut miser sur un vaste écosystème de services reposant sur une base de près d'un milliard d'utilisateurs à travers la planète. L'App Store pour les applications, iCloud pour le stockage en ligne, Apple Music pour l'écoute de morceaux en streaming qui remplace progressivement iTunes, et les autres ont représenté un total de plus de 20 milliards de dollars de revenus pendant l'année fiscale 2015. 

Connues de longue date, les ambitions d'Apple dans la télévision et les contenus, amorcées avec l'Apple TV, vont s'accélérer avec la production d'une première série télévisée, inspirée des expériences de développeurs d'applications, distribuée sur iPhone, iPad et Apple TV. Le groupe a aussi annoncé une série documentaire réalisée par le média Vice disponible dans les prochaines semaines sur Apple Music.

Déjà disponible aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, le service de paiement mobile Apple Pay va débarquer cette année dans l'Hexagone, accompagné par plusieurs partenaires. Le groupe s'est aussi lancé sur le créneau des données mobile avec l'Apple SIM, une carte SIM universelle lancée avec l'iPad l'an passé aux États-Unis et cette semaine en France.

Relancer l'iPad

Lancé deux ans après l'iPhone, l'iPad n'est pas devenu le nouveau produit phare du constructeur malgré des premiers mois prometteurs et un pic à plus de 26 millions d'unités fin 2013. Vampirisées par la sortie des grands iPhone en 2014, les ventes d'iPad se sont taries, dans un marché mondial qui tourne au ralenti. Commercialisé fin 2015, l'iPad Pro a séduit 2 millions de consommateurs, selon le cabinet IDC. Insuffisant pour parler de renouveau.

Alors que le rythme de renouvellement des tablettes est proche de celui des MacBook,l'iPad Pro 9,7 pouces lancé cette semaine pourrait combler le vide face auquel se trouvaient les possesseurs d'iPad Air, qui n'avait pas été amélioré depuis la deuxième version sortie fin 2014. Avec l'iPad Mini 4, l'iPad Pro 9,7 pouces et l'iPad Pro 12,9 pouces, Apple dispose désormais d'une gamme complète couvrant un large spectre tarifaire.

Plusieurs médias spécialisés s'accordent à dire que l'avenir de l'iPad dépendra des efforts consentis par Apple pour améliorer son système d'exploitation. L'iPad Pro a mis en lumière ses limites alors que ses composants et son gabarit auraient pu en faire une alternative crédible à un ordinateur portable. Apple pourrait différencier iOS pour iPad d'iOS pour iPhone en créant un logiciel dédié à son support, comme tvOS et watchOS pour l'Apple TV et l'Apple Watch, et sonner le glas du mono-tâche qui caractérise l'iPad depuis ses débuts.

Une voiture Apple ?

Malgré une communication minimale sur le sujet, les ambitions d'Apple dans l'automobile se précisent. Jusqu'à présent, l'entreprise californienne est restée très discrète sur ses desseins de véhicules électriques automatisés. Selon une étude du cabinet AT Kearney, le marché pèsera pour plus de 500 milliards d'euros à l'horizon 2035 et Apple veut sa part du gâteau. 

La firme américaine a lancé CarPlay en 2014, son système d'exploitation dédié aux voitures et compatible avec l'iPhone. Le groupe informatique a débauché de nombreux ingénieurs chez les constructeurs historiques et près de 600 employés travailleraient désormais sur ce projet, intitulé "Projet Titan". Un nombre qui pourrait tripler d'ici 2019. L'objectif d'Apple est de concevoir un véhicule électrique qui fonctionnerait avec une assistance humaine minimale. 

Selon le Guardian, le groupe s'est déjà entretenu avec les autorités californiennes au sujet de la législation en vigueur. L'agence américaine en charge de la sécurité routière a récemment admis que le système informatique embarqué à bord des voitures autonomes Google pouvait être légalement considéré comme conducteur du véhicule, ouvrant une nouvelle étape dans le combat que se livrent les fabricants pour contrôler le le logiciel de bord des véhicules.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
High-tech Apple Iphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782597194
Apple fête ses 40 ans : accro à l'iPhone, la firme a de nombreux défis
Apple fête ses 40 ans : accro à l'iPhone, la firme a de nombreux défis
Après quatre décennies d'existence, le principal défi du groupe informatique américain est de sortir de sa dépendance à l'iPhone.
https://www.rtl.fr/actu/futur/40-ans-et-accro-a-l-iphone-les-prochains-defis-d-apple-7782597194
2016-04-01 07:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/R7j1JbBeMqD8wFFjVxTeMQ/330v220-2/online/image/2016/0321/7782473003_tim-cook-sur-la-scene-du-town-hall-du-campus-apple-a-cupertino-le-21-mars-2016.jpg