1 min de lecture Connecté

17 janvier 2021 : un "corbeau" qui harcelait des veuves confondu par son odeur

Zoom sur une enquête menée avec des outils assez peu conventionnels pour remonter la trace du "Facteur", interpellé dans l'Orne. Ce n'est plus "suivez cette voiture !", mais "suivez cette odeur !".

Martial You Le Journal du Futur Martial You iTunes RSS
>
17 janvier 2021 : un "corbeau" qui harcelait des veuves confondu par son odeur Crédit Image : AFP / Archives, CHRISTOPHE ARCHAMBAULT | Crédit Média : Martial You | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You et Loïc Farge

Alençon, le 17 Janvier 2021. L'homme qui est arrêté dans la préfecture de l'Orne a nargué la gendarmerie et la police pendant plusieurs années. La presse normande l'avait surnommé le "Facteur". Il terrorisait des veuves à qui il envoyait des lettres où il se réjouissait de la mort de leur mari et leur proposait ensuite de remplacer leur époux si elles se sentaient trop seules.

Il s'est aussi amusé à envoyer des courriers d'insultes à toutes les autorités du pays à chaque fois que quelqu'un de célèbre perdait un être cher. Le "Facteur" va ainsi sévir dans tout le pays sans être inquiété. L'affaire suscite des plaintes un peu partout, mais elle n'est pas considérée comme prioritaire par les autorités. D'autant qu'aucune veuve n'a été importunée physiquement ensuite.

Le major Didier Letellier va, lui, en faire une affaire personnelle. Il était ami d'un gendarme tué lors d'un contrôle de routine. Le "Facteur" n'avait pas pu s'empêcher de se réjouir de cette mort. Letellier est un homme solitaire, surnommé "Le Malinois" par ses collègues car il est maître-chien de formation, issu des rangs du Centre national d'instruction cynophile de Gramat dans le Lot. Il a développé une technologie infaillible basée sur l'odeur que laisse chaque individu.

L'odeur est encore plus fiable que l'ADN, car même deux jumeaux n'ont pas la même trace olfactive. Depuis 2021, l'empreinte olfactive est validée par les tribunaux. C'est un tournant pour le major Didier Letellier et pour l'ensemble de l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale. Si le "Facteur" se fait arrêter, le major pourra le confondre à cause de son odeur.

À lire aussi
Le logo de l'opérateur Orange. coronavirus
Confinement : Orange a suivi l'exode d'un million de Franciliens, grâce à la géolocalisation

PS : le Journal du Futur est une fiction d'anticipation qui se base sur des études scientifiques réelles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté Justice Orne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants