1 min de lecture Faits divers

Règlement de comptes au marché d'intérêt national de Nice

Deux personnes ont été tuées et une autre a été blessée aux jambes dans une fusillade intervenue vendredi matin au marché d’intérêt national (MIN) de Nice. Deux hommes cagoulés ont ouvert le feu à l'arme automatique chez un grossiste en fruits de l'allée des maraîchers. Il s'agirait d'un règlement de comptes : les deux victimes des figures du grand banditisme niçois, déjà condamnés. Les tireurs ont réussi à prendre la fuite. Le maire (UMP) de la ville Christian Estrosi s'est rendu sur place.

Des membres de la police scientifique travaillent, le 10 février 2012 à Nice, sur les lieux de la fusillade
Des membres de la police scientifique travaillent, le 10 février 2012 à Nice, sur les lieux de la fusillade Crédit : AFP / Valéry Hache
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Pierre Thébault

Les faits se sont déroulés vers venbdredi 7h20 dans un magasin de fruits. "C'est un règlement de comptes. L'enquête débute et sera difficile", a déclaré sur place Philippe Frizon, chef de l'antenne de police judiciaire de Nice, chargée des investigations.

Selon les premiers éléments de l'investigation, les deux victimes décédées, Stéphane Tixier, 49 ans, et Amadéo Titeux, 41 ans, sont des malfaiteurs niçois connus de la justice pour des affaires relevant du grand banditisme.

Ils avaient été condamnés en 2007 à douze ans de réclusion criminelle pour complicité d'assassinat par la cour d'Assises des Alpes-Maritimes, pour avoir conduit à moto les meurtriers d'un trafiquant de drogue, Philippe Di Cristo, en 2002 à Cagnes-sur-Mer. Ils avaient alors comparu aux côtés de Jacques Sordi, dit "le Général", une figure du banditisme azuréen condamnée à 15 ans de réclusion pour l'assassinat de Di Cristo.

Selon une source policière, Tixier et Titeux avaient été entendus plus récemment dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat d'un autre truand de la région, Thierry Derlan, tué de sept balles le 25 mai 2010 à Nice.

"Un homme cagoulé est rentré dans le magasin avec une arme longue. Il y a eu des balles perdues. L'une a touché un employé", a détaillé Philippe Frizon. Ce blessé, âgé d'une quarantaine d'années lui aussi, a été hospitalisé, selon les pompiers.

La police judiciaire de Nice est chargée de l'enquête.

Le MIN restait malgré tout ouvert vendredi matin.
Carte de localisation de Nice

Lire la suite
Faits divers Nice Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants