1 min de lecture Faits divers

Fusillade devant une école juive de Toulouse : quatre morts

Un homme à scooter a ouvert le feu lundi matin vers 8 heures devant un collège-lycée de Toulouse. La fusillade a coûté la mort à un professeur et à trois enfants. Un adolescent de 17 ans est dans un état grave. L'affaire fait suite aux assassinats de deux militaires jeudi dernier à Montauban et d'un autre soldat le 12 mars à Toulouse, commis avec la même arme de poing, et par un homme casqué qui a pris la fuite en scooter. Tous les lieux confessionnels en France, notamment les écoles juives, vont faire l'objet d'une surveillance renforcée.

Micro RTL
La rédaction de RTL et Patrick Tejero

Au moins quatre morts

Patrick Rouimi, un des responsables des parents d'élèves, a dit à un journaliste de l'AFP qu'un homme avait ouvert le feu sur des gens qui attendaient à un point de ramassage scolaire informel pour une école juive Gan Rachi. La fille du directeur de l'école fait partie des enfants décédés.

La rue de ce quartier résidentiel a été bouclée et de nombreux policiers étaient déployés. Selon tous les témoignages recueillis sur place, un homme à scooter a ouvert le feu sur des parents et leurs enfants. La rue Dalou, dans un quartier résidentiel de Toulouse, a été bouclée et de nombreux policiers étaient déployés.

"Une vision d'horreur"

Un parent d'élève interrogé sur RTL a fait part d'une vision d'horreur. "J'ai vu deux morts devant l'établissement, un adulte et un enfant. Ils sont morts. A l'intérieur une vision d'horreur, deux petit : six ans, pas plus, soixante centimètres. Il y a visiblement une petite entre la vie et la mort", a-t-il raconté.

"Mon fils, je ne l'ai pas retrouvé. Apparemment il est parti de lui-même quand il a vu ça, il s'est enfui. Il n'y a rien d'autre à dire, comment peut-on s'attaquer à quelque chose d'aussi sacré qu'une école, s'attaquer à des enfants de soixante centimètres de haut", a-t-il ajouté.

Le grand rabbin de France Gilles Bernheim s'est dit "horrifié" et "bouleversé" par la fusillade lundi matin devant un collège juif de Toulouse, qui a fait trois morts dont deux enfants selon des témoins, et prévoyait de se rendre "immédiatement" sur place.

"Nous sommes horrifiés par cette attaque et nous faisons confiance aux autorités françaises pour faire toute la lumière dans ce drame et traduire les responsables de ces meurtres en justice", a déclaré de son côté le porte-parole des Affaires étrangères israéliennes.

Le ministère de l'Intérieur a ordonné "de renforcer la surveillance" autour des écoles juives.
Carte de localisation du collège Ozar Hatorah (Toulouse)
Même arme que pour les meurtres des paras

La même arme de calibre 11,43 a été utilisée lors des trois séries de meurtres à Toulouse et Montauban, a indiqué dans la journée une source proche de l'enquête.
 
Trois paras ont été abattus par un tueur à scooter à Toulouse, le dimanche 11 mars, puis à Montauban, jeudi. Un quatrième parachutiste, du 7ème régiment de génie parachutiste, est toujours hospitalisé, entre la vie et la mort. De nombreux enquêteurs étaient mobilisés pour retrouver l'auteur de ces deux meurtres.

Aucune hypothèse n'est privilégiée dans ces crimes, mais le ministre de la Défense Gérard Longuet a déclaré lundi qu'était notamment envisagé celle d'un tueur isolé. "Il s'agit sans doute, probablement, d'un fou, en tout cas d'une personnalité déterminée à faire n'importe quoi, ce qui s'apparente à la folie", a-t-il affirmé.

Une femme disant avoir aperçu le visage du tueur a été entendu dimanche.

Lire la suite
Faits divers Violence Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7745665361
Fusillade devant une école juive de Toulouse : quatre morts
Fusillade devant une école juive de Toulouse : quatre morts
Un homme à scooter a ouvert le feu lundi matin vers 8 heures devant un collège-lycée de Toulouse. La fusillade a coûté la mort à un professeur et à trois enfants. Un adolescent de 17 ans est dans un état grave. L'affaire fait suite aux assassinats de deux militaires jeudi dernier à Montauban et d'un autre soldat le 12 mars à Toulouse, commis avec la même arme de poing, et par un homme casqué qui a pris la fuite en scooter. Tous les lieux confessionnels en France, notamment les écoles juives, vont faire l'objet d'une surveillance renforcée.
https://www.rtl.fr/actu/fusillade-devant-une-ecole-juive-de-toulouse-au-moins-3-morts-7745665361
2012-03-19 15:25:00