1 min de lecture François Hollande

François Hollande teste sa popularité dans les banlieues

La mise en scène est soignée, l'image forte. Le "candidat normal", François Hollande a pris vendredi à une heure de pointe le train bondé partant de Paris-Gare du Nord en direction de Creil (Oise), à la grande surprise des voyageurs. Arrivé peu avant 18h sur le quai de la gare, il a suscité un attroupement de voyageurs surpris de voir le candidat socialiste à l'Elysée monter dans ce train de banlieue en direction de Saint-Quentin. François Hollande a ensuite été accueilli chaleureusement par les habitants du plateau Rouher. "Cet accueil nous déborde, nous emporte et nous élève aussi", s'est-il réjoui. Le favori des sondages effectue durant tout le week-end une série de déplacements en banlieue. Sa journée de samedi le conduira de Trappes (Yvelines) à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où il tiendra meeting, en passant par les Ulis (Essonne), Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

Eviter l'abstention d'un électorat a priori favorable

Interrogé sur le risque d'abstention dans les banlieues, il a rappelé "qu'aucun vote n'était acquis". "Ce n'est pas parce qu'il y a des jeunes, des quartiers populaires que ça va faire des votes en ma direction", a-t-il noté, lançant un appel à l'électorat populaire "qui s'était considérablement mobilisé en 2007 pour Ségolène Royal".
   
"Je veux dire à cet électorat populaire qui s'est découragé, démotivé, tant il a supporté les conséquences d'une politique injuste et douloureuse, que le moment du vote est essentiel et que chacun doit être conscient de sa responsabilité. J'ai confiance en cet électorat".

François Hollande avait entamé vendredi à Vaulx-en-Velin, près de Lyon, sa tournée de deux jours au cœur des banlieues défavorisées qu'il a invitées à voter et avoir confiance en sa promesse de "changement" pour le prochain quinquennat.
   
"Je vais aller pendant 48 heures dans un certain nombre de villes qu'on appelle de banlieue, des villes populaires qui attendent beaucoup du changement", avait expliqué le député de Corrèze à son arrivée à Vaulx-en-Velin, commune emblématique qui a bénéficié d'un vaste plan de rénovation.
   
S'il a salué les efforts engagés par les collectivités locales, François Hollande a reconnu que des problèmes aigus continuaient d'handicaper nombre de quartiers, comme le chômage des jeunes, qui y dépasse souvent les 40%, et le logement.
  
Si François Hollande entre à l'Elysée, les banlieues devraient être les premiers bénéficiaires des 150.000 emplois d'avenir qu'il souhaite créer, de la caution solidaire permettant aux jeunes de se loger et de l'augmentation la proportion de logements sociaux de 20% à 25% dans certaines communes afin de favoriser la mixité sociale.
   
A 16 jours du premier tour, l'élu socialiste a brocardé la politique de la ville de Nicolas Sarkozy, qui avait promis en 2007 un "plan Marshall" pour les banlieues.

2012 et vous OK

Lire la suite
François Hollande Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7746405454
François Hollande teste sa popularité dans les banlieues
François Hollande teste sa popularité dans les banlieues
La mise en scène est soignée, l'image forte. Le "candidat normal", François Hollande a pris vendredi à une heure de pointe le train bondé partant de Paris-Gare du Nord en direction de Creil (Oise), à la grande surprise des voyageurs. Arrivé peu avant 18h sur le quai de la gare, il a suscité un attroupement de voyageurs surpris de voir le candidat socialiste à l'Elysée monter dans ce train de banlieue en direction de Saint-Quentin. François Hollande a ensuite été accueilli chaleureusement par les habitants du plateau Rouher. "Cet accueil nous déborde, nous emporte et nous élève aussi", s'est-il réjoui. Le favori des sondages effectue durant tout le week-end une série de déplacements en banlieue. Sa journée de samedi le conduira de Trappes (Yvelines) à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où il tiendra meeting, en passant par les Ulis (Essonne), Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).
https://www.rtl.fr/actu/francois-hollande-teste-sa-popularite-dans-les-banlieues-7746405454
2012-04-07 13:05:00