1 min de lecture François Hollande

François Hollande a rencontré les grands dirigeants du CAC 40

Objectif : se rassurer. François Hollande a reçu une délégation de l'Association française des entreprises privées (Afep) pour un déjeuner à l'Elysée. Si ce n'est pas la première fois que les grands dirigeants du CAC 40 viennent plaider leur cause à l'Elysée, ceux-ci venaient, à quelques semaines de la rentrée parlementaire, à l'heure où le gouvernement s'apprête à faire passer certains gros textes notamment sur la fiscalité.

micro générique
La rédaction numérique de RTL

Lobby

C'était "notre dernière ambassade avant l'assemblée"
, résume un des participants à ce déjeuner. A quelques semaines de la rentrée parlementaire, à l'heure où le gouvernement s'apprête à faire passer certains gros textes notamment sur la fiscalité, il n'était pas inutile pour le puissant lobby de l'association française des entreprises privées -l'AFEP- de venir porter quelques messages sur la compétitivité ou le coût du travail.

"Attention aux effets pratiques de certaines annonces spectaculaires"
ont prévenu les convives, qui avaient très envie d'aborder la question de la fameuse taxation à 75% des hauts revenus. Ce qui fut fait. Et pas à moitié...

Cet impôt est une "aberration" ont fait savoir en substance les grands patrons
, qui jugent injuste que le président soit prêt à alléger le dispositif pour les sportifs ou les écrivains mais pas pour les entrepreneurs.

"Une dévalorisation du travail" se désole un poids lourd du CAC 40.
A l'Elysée, on se félicite d'une discussion "très ouverte", ce qui veut dire en langage diplomatique qu'elle fut franche. Il est loin le temps où François Hollande fustigeait son ennemi "la finance". Mercredi, c'est son premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui se rendra aux universités d'été du MEDEF, qui réunira la crème du CAC 40.

L'Afep est présidée depuis juillet par Pierre Pringuet, directeur général du groupe de vins et spiritueux Pernod Ricard. M. Pringuet succédait alors à Maurice Lévy qui avait démissionné suite à la polémique sur sa rémunération différée de 16 millions d'euros à la tête du groupe publicitaire Publicis.

Créée en 1982, l'Afep réunit presque tous les patrons du Cac 40 et de la plupart des grandes sociétés françaises.

Lire la suite
François Hollande Bourse Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants