1 min de lecture Téléphonie

Le PDG de SFR emporté par la vague Free

Free fait toujours trembler ses concurrents. La dernière réplique en date est le départ du PDG d'SFR, Franck Esser. Il a quitté lundi ses fonctions, qui seront désormais assurées par Jean-Bernard Lévy, le président du directoire de Vivendi. Pourtant, Franck Esser détient un record de longévité (12 ans) à la direction d'un opérateur Télécom. Mais depuis le mois de janvier, Free a réussi à séduire plus de deux millions de clients, avec ses forfait à prix cassés, et a fait beaucoup de mal à ses concurrents.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Sophie Joussellin

Que reproche-t-on à Franck Esser ?

De ne pas avoir suffisamment anticipé l'arrivée du nouvel opérateur Free sur le marché.

Devant les députés, le (futur-ex ?) PDG de SFR avait il y a quelques semaines reconnu avoir été surpris par l'agressivité des offres de Free.

Le lancement de son offre low-cost Red n'y a pas suffit. L'opérateur a perdu plus de 200.000 abonnés entre début janvier et fin février, soit 1% de sa base d'abonnés lors de l'annonce des résultats du groupe Videndi, auquel SFR appartient.

Le président du directoire Jean-Bernard Lévy qui pourrait reprendre la direction de l'opérateur avait d'ailleurs laissé entendre de futurs changements dans le groupe.

Il prévoyait déjà une baisse importante de la marge opérationnelle de l'entreprise pour 2012 : de 12 à 15% et annonçait en quelques sorte un serrage de boulons : réduction des coûts, nouvelle stratégie, nouvelles offres et donc pour mettre tout cela en place une nouvelle direction.

La déferlante Free commence donc vraiment à faire des dégâts chez ses concurrents. Tous sont obligés de multiplier les offres low-cost qui rapportent moins d'argent, qui nécessitent moins de personnels puisqu'elles ne sont disponibles qu'en ligne.

Vendredi le président de l'Autorité de régulation des télécoms annonçait 10.000 à 15.000 pertes d'emplois dans le secteur des télécoms après l'arrivée de Free sur le marché.
Blog numérique

Lire la suite
Téléphonie Internet Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants