1 min de lecture Faits divers

Franche-Comté : un sexagénaire frappé à mort chez lui près de Besançon

Un sexagénaire a été retrouvé mort dabs son appartement près de Besançon. Il aurait été frappé à mort.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un homme de 63 ans a été découvert mort à son domicile, lundi 21 octobre près de Besançon. D'après l'autopsie du corps pratiquée mardi à l'institut médico-légal de Besançon (Doubs), le sexagénaire a succombé à un arrêt cardiaque, lundi entre cinq et sept heures du matin, résultant de multiples traumatismes et d'un important stress, a déclaré la vice-procureure de Besançon, Margaret Parietti. L'agression a pu se produire dans la nuit de samedi 19 à dimanche 20 octobre, a-t-elle précisé.

La victime a eu six côtes cassées, des fractures aux membres inférieurs et supérieurs, ainsi que de multiples hématomes et traumatismes. Le corps de cet homme sans histoires a été découvert par des proches lundi matin dans son appartement, situé dans un entrepôt sur la zone industrielle de Chaleuzeule, à cinq kilomètres de Besançon. La vice-procureure a annoncé qu'elle ouvrirait mercredi 23 octobre une information judiciaire pour "assassinat".

Son appartement dévasté par les agresseurs

Le ou les auteurs du crime sont entrés par la cuisine en cassant une fenêtre double vitrage. La victime stockait dans son entrepôt des meubles et des ustensiles de cuisine destinés à la restauration, qu'il achetait dans des salles des ventes ou des lieux de liquidation pour les revendre ensuite.

Au fond de ce local professionnel, équipé de nombreuses caméras que les enquêteurs de la gendarmerie s'efforcent d'exploiter, il avait installé son propre appartement, qui a été dévasté par son ou ses agresseurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants