1 min de lecture International

Français disparus en Bolivie : la colère du père de Jérémie

Le père d'un des deux jeunes Français disparus en Bolivie en août 2010 a vivement critiqué "l'enquête de merde" de la police et de la justice boliviennes, dans des propos rapportés samedi par un journal local. "C'est une enquête de merde (...). Il n'y a pas d'avancées", a déclaré au journal Pagina Siete Patrick Bellanger, père de Jérémie Bellanger, disparu à 25 ans avec sa compagne Fannie Blancho, 23 ans. Interrogé par RTL dimanche, Patrick Bellanger réitère ses propos, dénonçant à nouveau l’apathie des pouvoirs publics boliviens.

Jérémie Bellanger, 25 ans, sa compagne Fannie Blancho, 23 ans, ont disparu fin août dans le nord-est de la Bolivie
Jérémie Bellanger, 25 ans, sa compagne Fannie Blancho, 23 ans, ont disparu fin août dans le nord-est de la Bolivie Crédit : DR

"Cette semaine, le procureur a annoncé qu'elle allait faire l'acte d'accusation en avril", fin légale de la phase d'instruction, a-t-il relevé. "Le problème est que les investigations ont trop tardé. Nous avons perdu beaucoup de temps, il n'y a pas eu de procureur pendant des mois. Mais nous avons les éléments nécessaires pour aller au procès. C'est un désastre", a déclaré M. Bellanger, qui réside depuis septembre 2010 dans la bourgade amazonienne de Guayaramerin (nord-est), tentant d'appuyer l'enquête.

Le père de Jérémie a déjà à plusieurs reprises critiqué les conditions dans lesquelles ont été menées les investigations et le manque de moyen des la police et de la justice bolivienne.

Jérémie, 25 ans, et Fannie, 23 ans, originaires de Loire-Atlantique (ouest de la France), effectuaient un périple en Amérique du Sud quand ils ont disparu au petit matin du 29 août 2010, après une nuit de fête dans un bar-boîte de Guayaramerin.

Le scénario privilégié est celui d'une agression sexuelle sur Fannie, suivie d'un double meurtre. Les corps n'ont pas été retrouvés.

Un homme, Jaime Martinez, considéré comme principal suspect, est en détention, mais nie tout lien avec la disparition. Un autre suspect, détenu pour complicité présumée, a été remis en liberté en décembre sous contrôle judiciaire.

Lire la suite
International Bolivie Disparition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants