3 min de lecture Ça se passe chez moi

Fontaine-de-Vaucluse : "Ma pièce d'or préférée, c'est la numéro 14", dit le maire

EN IMAGES - A Fontaine-de-Vaucluse se trouve un des gouffres noyés parmi les plus profonds au monde. Visite guidée avec le maire du village, qui cumule les casquettes.

La vasque pendant les basses eaux. Des plongeurs viennent régulièrement explorer le gouffre qui descend à -308 mètres.
La vasque pendant les basses eaux. Des plongeurs viennent régulièrement explorer le gouffre qui descend à -308 mètres. Crédit : Etienne Baudu
Etienne Baudu Journaliste RTL

Ce 15 juillet 2013, la Grande Boucle fait relâche. Les coureurs se reposent avant l'étape de mardi qui les mènera dans les Alpes, à Gap. Cette semaine, RTL vous emmène à Fontaine-de-Vaucluse, dans le Vaucluse. Un village croquignolet comme il y en a tant en Provence.

>
Fontaine-de-Vaucluse : "Ma pièce d'or préférée, c'est la numéro 14" Crédit Média : Etienne Baudu | Durée : | Date :

Une exurgence, pas une résurgence

En été, la Sorgue jaillit de sources qui émergent en aval de la vasque.
En été, la Sorgue jaillit de sources qui émergent en aval de la vasque. Crédit : Etienne Baudu

Vaucluse, c'est pour "vallée clause" - un terme qui a d'ailleurs donné son nom au département. Une vallée sans issue donc, nichée au pied d'une falaise de calcaire, à la base de laquelle surgit la source de la Sorgue. La destination première des visiteurs, c'est le gouffre. Ils viennent voir ou revoir cette curiosité après une toute petite demi-heure de marche à l'ombre des platanes. Attention, ne parlez pas de résurgence !

Roland Pastor, le maire de Fontaine-de-Vaucluse, est également l'instituteur de la commune
Roland Pastor, le maire de Fontaine-de-Vaucluse, est également l'instituteur de la commune Crédit : Droits réservés r.pastor-ssfv

"Sorgue, ça vient du latin surgere qui veut dire source, surgir de terre. On parle à tort de résurgence, parce qu'en fait ce n'est pas un cours d'eau aérien qui disparaît et réapparaît. C'est une source, donc on dit exurgence", explique dans un petit cours de géologie le maire du village, Roland Pastor(photo ci-dessus). "Nous sommes dans un milieu karstique. Vous avez des falaises de calcaire qui font plus de 240 mètres de haut. Elles sont fracturées, l'eau s'infiltre jusqu'en profondeur et s'écoule en un point unique qui se trouve ici à Fontaine-de-Vaucluse", poursuit celui qui est aussi l'instituteur de la commune.

Roland Pastor est aussi plongeur-spéléologue et a plongé de nombreuse fois dans le gouffre
Roland Pastor est aussi plongeur-spéléologue et a plongé de nombreuse fois dans le gouffre Crédit : Droits réservés r.pastor-ssfv

Le gouffre a été exploré jusqu'à moins 308 mètres. "Le terminus actuel", lâche Roland Pastor. Aujourd'hui, on ne sait toujours pas si la cavité ne descend pas encore plus profondément. La source de la Sorgue se classe par l'importance de son débit parmi les cinq premières au monde, même si actuellement et pendant tout l'été, on est aux basses eaux. La fontaine ne déborde pas (il faut pour cela attendre l'automne et le printemps). L’été, la Sorgue émerge en fait un peu plus bas, via des sources secondaires.

"600 ans d'offrandes"

À lire aussi
Les correspondants RTL en région Ça se passe chez moi
Christophe Chevènement : "Je suis tombé amoureux de la pierre"

Maire, instituteur. Roland Pastor a une autre casquette : celle de plongeur-spéléologue et d'inventeur, comme on dit, du fameux "trésor de Vaucluse". En 2001, notre homme et ses amis, au cours de leurs plongées, découvrent par moins 30 mètres un véritable gisement de pièces coincées dans les anfractuosités de la roche.

"Elles étaient jetées dans la vasque à l'origine. Elles ont ensuite voyagé dans le gouffre, parce que le gouffre est actif. Nous avons eu la chance de tomber sur une partie qui a été préservée, et dans laquelle nous avons trouvé à peu près 1.600 pièces d'or, d'argent et de bronze. La plus ancienne date du Ier siècle avant Jésus-Christ ; la plus récente date du Vème siècle après Jésus-Christ."

Avec ses collègues plongeurs, il est l'inventeur du trésor de Vaucluse. 1600 pièces de bronze d'argent et d'or vieilles de 2.000 ans, découvertes par -30 mètres en 2001
Avec ses collègues plongeurs, il est l'inventeur du trésor de Vaucluse. 1600 pièces de bronze d'argent et d'or vieilles de 2.000 ans, découvertes par -30 mètres en 2001 Crédit : Droits réservés r.pastor-ssfv

Roland Pastor a une pièce préférée : la numéro 14. "C'est une pièce de l'Empereur Hadrien. Sur le revers, vous avez Hercule en train de terrasser l'Hydre de Lerne. Elle est extrêmement bien conservée. La finesse de dessin est extraordinaire", explique le maire. Aujourd'hui encore, nombre de personnes jettent des pièces dans le gouffre. Et pas seulement des pièces, d'ailleurs : notre guide a même retrouvé une tétine.

L'eau, d'une limpidité incroyable, reste tout au long de l'année entre 11 et 13 degrés.
L'eau, d'une limpidité incroyable, reste tout au long de l'année entre 11 et 13 degrés. Crédit : Etienne Baudu

Des moulins à papier très réputés

Le village de Fontaine-de-Vaucluse a su tirer profit de la Sorgue. C'est une commune industrielle, avec ses maisons d'ouvriers et ses moulins à papier, réputés pour leur papier de soie, mais aussi leur cahiers d'écoliers. Ils ont fonctionné pendant plus de quatre siècles et ont dû fermer en 1968 seulement. Il en subsiste un, avec son impressionnante roue de 7 mètres de diamètre.

Les moulins à papier tels qu'ils fonctionnaient au siècle dernier.
Les moulins à papier tels qu'ils fonctionnaient au siècle dernier. Crédit : Etienne Baudu

"Tous les habitants de Fontaine travaillaient là. On était en famille", témoigne Yvette, 80 ans, qui a bien connu cette période. "Il y avait des femmes qui travaillaient pour trier et compter le papier. Elles commençaient avec la sirène du matin, la sirène du midi et la sirène du soir. La plupart en profitaient pour passer dans les lavoirs et mettre leur linge à tremper. Le midi, elles le rinçaient, le soir elles l'étendaient : c'était le rythme du village".

Yvette Barnier, 80 ans. Ses grands-parents travaillaient aux moulins. Elle a connu cette période avant que les moulins ferment en 1968.
Yvette Barnier, 80 ans. Ses grands-parents travaillaient aux moulins. Elle a connu cette période avant que les moulins ferment en 1968. Crédit : Etienne Baudu

Restaurant Philip

En redescendant du gouffre, arrêtez-vous au Restaurant "Philipp" tenu par la famille Pomares depuis quatre générations. Là, c'est vraiment un petit coin de paradis.

Le "Restaurant Philip", un havre de paix et de douceur au bord de la Sorgue.
Le "Restaurant Philip", un havre de paix et de douceur au bord de la Sorgue. Crédit : Etienne Baudu

En savoir plus

- Office de tourisme de Fontaine-de-Vaucluse
www.oti-delasorgue.fr
04.90.20.32.22

- Musée-bibliothèque François Pétrarque, poète italien du XIVème siècle, qui vécut ving ans à Vaucluse.
C’est dans ce musée que l’on peut admirer les pièces du trésor de Vaucluse découvert en 2001 dans le gouffre.
http://www.vaucluse.fr/569-le-musee-petrarque.htm
04.90.20.37.20

Le musée-bibliothèque François Pétrarque.
Le musée-bibliothèque François Pétrarque. Crédit : Etienne Baudu
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ça se passe chez moi Info Patrimoine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants