1 min de lecture Arnaud Montebourg

Florange : Jean-Marc Ayrault vole au secours d'un Arnaud Montebourg contesté

Il faut sauver le soldat Montebourg. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a salué samedi l'action du ministre du Redressement productif, "qui n'a pas ménagé sa peine" pour tenter de trouver une solution pour le site sidérurgique de Florange, "comme il le fait sur de nombreux dossiers". Dans un communiqué le chef du gouvernement, qui recevra en début de semaine prochaine à Matignon l'intersyndicale de Florange, souligne que les efforts d'Arnaud Montebourg ont contribué "à créer un rapport de forces favorable à la conclusion de l'accord" entre le gouvernement et ArcelorMittal annoncé vendredi. François Fillon a dénoncé samedi "l'incohérence" et "l'irréalisme" du gouvernement. Montré du doigt après avoir fait miroiter une nationalisation aux salariés de Florange, Arnaud Montebourg s'est expliqué au 20h de TF1.

Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Ayrault sera vigilant concernant les engagements

Évoquant"des interrogations qui se sont exprimées du côté des salariés" après l'annonce du compromis passé entre le gouvernement et ArcelorMittal, il indique qu'il "veillera scrupuleusement à la réalisation effective des engagements pris".
  
Jean-Marc Ayrault rappelle que ces engagements portent sur l'absence de plan social, "des investissements d'au moins 180 millions d'euros sur le site de Florange et sur le projet Ulcos".

"Le gouvernement a obtenu ces avancées grâce à la pression des salariés et à la mobilisation de l'ensemble des ministres concernés par le dossier", écrit-il.

Un soutien ferme à Montebourg

Le Premier ministre souligne en particulier l'action d'Arnaud Montebourg, pourtant très contesté, "qui n'a pas ménagé sa peine pour chercher toutes les solutions possibles comme il le fait sur de nombreux dossiers particulièrement difficiles, contribuant ainsi à créer un rapport de forces favorable à la conclusion de l'accord".

Il demande par ailleurs au ministre du Redressement productif, au ministre du Travail, Michel Sapin, à la ministre chargée de la Recherche, Geneviève Fioraso, et au ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, "de s'assurer dans la durée de la réalisation des engagements pris".

Edouard Martin, responsable CFDT d'ArcelorMittal à Florange, a accusé samedi sur RTL le gouvernement d'avoir "menti tout au long" des discussions sur l'avenir du site. "Jusqu'à la dernière minute quasiment, on nous a fait croire que la nationalisation temporaire était acquise. On n'a pas compris du tout ce pataquès de dernière minute où Jean-Marc Ayrault a annoncé une piste qui n'avait jamais été évoquée".

Edouard Martin, membre CFDT du comité central d'entreprise d'Arcelor-Mittal à Florange

Mittal évoque "un bon accord"


De son côté, le groupe sidérurgique ArcelorMittal a jugé samedi avoir trouvé un "bon accord" avec le gouvernement français sur l'avenir du site de Florange, en confirmant la plupart des annonces du gouvernement, mais en restant silencieux sur le futur des hauts-fourneaux proprement dits.
  
"Il est positif que nous soyons parvenus à un accord sur l'avenir de nos activités à Florange. Dans le cadre de l'environnement économique actuel, il s'agit d'un bon accord", a commenté Henri Blaffart, le patron de la branche aciers plats en Europe.

(avec AFP)

Lire la suite
Arnaud Montebourg Jean-Marc Ayrault Industrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7755356218
Florange : Jean-Marc Ayrault vole au secours d'un Arnaud Montebourg contesté
Florange : Jean-Marc Ayrault vole au secours d'un Arnaud Montebourg contesté
Il faut sauver le soldat Montebourg. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a salué samedi l'action du ministre du Redressement productif, "qui n'a pas ménagé sa peine" pour tenter de trouver une solution pour le site sidérurgique de Florange, "comme il le fait sur de nombreux dossiers". Dans un communiqué le chef du gouvernement, qui recevra en début de semaine prochaine à Matignon l'intersyndicale de Florange, souligne que les efforts d'Arnaud Montebourg ont contribué "à créer un rapport de forces favorable à la conclusion de l'accord" entre le gouvernement et ArcelorMittal annoncé vendredi. François Fillon a dénoncé samedi "l'incohérence" et "l'irréalisme" du gouvernement. Montré du doigt après avoir fait miroiter une nationalisation aux salariés de Florange, Arnaud Montebourg s'est expliqué au 20h de TF1.
https://www.rtl.fr/actu/florange-jean-marc-ayrault-vole-au-secours-d-un-arnaud-montebourg-conteste-7755356218
2012-12-01 15:26:00