1 min de lecture Crise économique

Fitch place le "AAA" français sous perspective "négative"

L'agence de notation financière Fitch Ratings a abaissé à "négative" contre "stable" auparavant la note de la dette à long terme de la France, tout en maintenant la note de "AAA", la meilleure possible. "La perspective négative indique qu'il y a un peu plus de 50% de chance d'un abaissement de la note d'ici deux ans", précise l'agence de notation. "En comparaison à d'autres membres de la zone euro notés "AAA", la France est selon le jugement de Fitch la plus exposée à une intensification de la crise", estime l'agence, en raison de "son déficit budgétaire structurel plus important et un poids de la dette plus grand par rapport" aux autres pays bénéficiant du triple A.

Les plans d'austérité récompensés ?

Le maintien du triple A de la France est "étayé par son économie riche et diversifiée, ses institutions politiques, publiques et sociales efficaces et sa flexibilité de financement", estime Fitch.
  
De plus, le gouvernement français a adopté "plusieurs mesures pour solidifier la crédibilité de ses efforts de consolidation fiscale", ajoute l'agence, qui fait référence aux deux plans d'austérité annoncés par le gouvernement de François Fillon ces derniers mois.

Le ministre de l'Economie François Baroin a déclaré avoir pris acte de la décision de Fitch Ratings, la meilleure possible, et a tenu a tempéré le poids de cette annonce à court terme. "L'agence révise de stable à négative sa perspective de long terme en raison des risques pesant sur la zone euro, et précise que cette notation ne devrait pas évoluer avant 2013, sauf circonstances exceptionnelles", explique en effet Bercy dans un communiqué.

Le gouvernement, qui vise le retour à l'équilibre des finances publiques en 2016, veut ramener le déficit budgétaire à 5,7% du produit intérieur brut cette année, 4,5% en 2012 et 3% en 2013. L'agence avertit : "Malgré les nouvelles mesures budgétaires annoncées en août et novembre (...), d'autres mesures seront probablement nécessaires pour atteindre cet objectif". D'autant que l'Insee a revu les prévisions de croissance à la baisse, expliquant que la France connaîtra une brève récession au quatrième trimestre 2011 et au premier trimestre 2012.

La perte annoncée du triple "A" mine le moral des Français

Les Français sont pessimistes devant la perspective de perte de la note AAA accordée par les agences financières, selon un sondage IFOP* à paraître dans Sud-Ouest Dimanche.
  
Les deux-tiers des personnes interrogées (66%) estiment que la dégradation de la note de la France aurait des conséquences graves sur l'économie française, 17% des interviewés considèrent même qu'elles seraient "très graves", selon ce sondage.
  
Au contraire, 7% pensent qu'elles ne seraient "pas graves du tout" et 25% qu'elle ne seraient pas plus graves que cela.

La gravité des conséquences est soulignée par plus de six interviewés sur dix quelle que soit leur profession, le score le plus bas se situant à 61% pour les ouvriers et le plus élevé à 69% parmi les retraités.
  
Le clivage est un peu plus tranché selon la proximité politique. Ainsi, les sympathisants de l'UMP se montrent un peu moins pessimistes (56%) que ceux du Parti socialiste (73%).

* Le sondage a été réalisé par téléphone les 15 et 16 décembre auprès d'un échantillon de 851 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 Les agences de notation financière

Lire la suite
Crise économique Économie France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants