1 min de lecture Nadine Morano

Fillon à Morano : "On ne parle pas aux dirigeants du FN"

C'est un tweet qui va encore beaucoup faire parler. François Fillon a désavoué vendredi Nadine Morano, piégée au téléphone, par l'imitateur Gérald Dahan qui a pris la voix du vice-président du FN, Louis Aliot, en jugeant, sur Twitter, que son ex-ministre "aurait dû raccrocher tout de suite car on ne parle pas aux dirigeants du FN". Réponse immédiate de l'intéressée, qui explique à RTL qu'elle est "libre". "Je ne suis pas sa collaboratrice, je ne suis même plus sa ministre".

François Fillon a affirmé mercredi qu'il partageait "les mêmes valeurs" que Nadine Morano
François Fillon a affirmé mercredi qu'il partageait "les mêmes valeurs" que Nadine Morano Crédit : AFP / Archives, Philippe Desmazes
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Le mini-message de François Fillon à Nadine Morano :
tweet

"Je trouve que Marine Le Pen a beaucoup de talent"


"Nous avons des intérêts communs", dit l'imitateur, qui a pris l'accent méridional du compagnon de Marine Le Pen (Voir la chronique du jour d'Alba Ventura) "Bien sûr !", répond-elle. "Je trouve que Marine Le Pen a beaucoup de talent".

"Il y a des choses sur des projets de société avec lesquelles je suis d'accord avec vous", insiste l'élue de Meurthe-et-Moselle, en difficulté dans sa circonscription.

Le faux Aliot l'invite à poursuivre le dialogue :" Qu'est-ce qui va se passer après les Législatives ?". Elle lui répond qu'il est "très sympathique", mais qu'il faudrait parler de ça "à un autre moment parce que (elle), (elle) est en train de faire campagne".

Elle s'enflamme : "Ils vont nous foutre la France dans une merde comme jamais ! La gauche et la droite, c'est quand même pas pareil, ils vont nous mettre le droit de vote des étrangers, j'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi !".

Comme le pseudo Aliot demande pourquoi elle n'est pas au FN, elle fait valoir qu'elle a "envie d'une France ouverte, mais protégée".

Morano s'insurge

Sur RTL, la responsable UMP s'est insurgée contre ce qu'elle qualifie de "manipulation": "Après le feu déclenché par l'affaire Trierweiler, vous voyez bien que le Parti socialiste n'hésitera devant aucune manipulation, devant aucune technique, devant aucun coup bas".

Gérald Dahan, "c'est d'abord un militant socialiste", a-t-elle accusé sur les deux antennes. "Il a usurpé une identité, il a manipulé une conversation téléphonique" qu'il a "truquée, tronquée, coupée". "J'ai saisi mon avocat" et "je compte bien déposer plainte pour ne pas en rester là".

Ce canular intervient au moment où les appels du pied de
Nadine Morano en direction des électeurs du Front National font polémique. Marine Le Pen estime que le "mur anti-FN" a implosé à la veille du second tour des législatives et les socialistes dénoncent le jeu trouble, selon eux, de l'UMP avec l'extrême droite.

Dans un tweet, Mehdi Ouraoui, secrétaire national du PS, a ironisé : "Le vrai problème, c'est que Nadine Morano imite beaucoup mieux Marine Le Pen que Gérald Dahan n'imite Louis Aliot !"

Sur LCI, le patron des sénateurs EELV, Jean-Vincent Placé, a assuré qu'"au-delà du canular, c'était la position officielle de l'UMP qui (l)'interpell(ait) cette semaine".

Gérald Dahan est coutumier de ces pièges radiodiffusés. En 2007, il avait fait croire à Ségolène Royal qu'il était le Premier ministre québécois, faisant dire à la candidate PS que "les Français ne seraient pas contre" l'indépendance de la Corse.

La carte des candidats du deuxième tour des Législatives (cliquez sur l'image)
La carte des candidats du deuxième tour des Législatives

Lire la suite
Nadine Morano François Fillon Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants