1 min de lecture Police

Ce que contient le dossier Michel Neyret

Incarcéré depuis le 3 octobre à la prison de la Santé à Paris, Michel Neyret est mis en examen pour corruption, trafic d'influence, association de malfaiteurs, violation du secret professionnel, trafic de stupéfiants, détournements de scellés, détournements de biens par personne dépositaire de l'autorité publique, vol en réunion, blanchiment en bande organisée et recel de vol. En six mois, les policiers de l'inspection générale des services ont constitué, au fil d'écoutes téléphoniques et d'interrogatoires, un dossier accablant pour l'ex-n°2 de la police lyonnaise. En exclusivité pour RTL, Julien Dumond révèle ce que contient ce dossier brûlant.

Micro RTL
La rédaction de RTL et Julien Dumond

Les amis escrocs de Michel NEYRET

Qui sont-ils ?
Gilles BENICHOU (écroué) : Michel NEYRET l'a rencontré "il y a quelques années". Salarié d'une société d'économie d'énergie à 3.000 euros par mois, ils se voyaient 2-3 fois par semaine. Petit escroc mythomane selon les enquêteurs.
Stéphane ALZRAA (écroué) : Cousin de Gilles BENICHOU qui l'a présenté au super-flic il y a 6-7 mois. Homme d'affaires millionnaire soupçonné par les policiers d'avoir versé dans l'escroquerie à la taxe carbone.
Michel ZARAGOZA (écroué) : Rencontré en 2007 lorsque Michel NEYRET revient à Lyon après un passage à la PJ de Nice. Travaille dans un garage automobile haut de gamme.

En 6 mois d'écoutes, les policiers de l'Inspection générale des services (IGS) ont découvert que le numéro 2 de la PJ de Lyon multipliait les recherches dans les fichiers de police à la demande de deux des mis en examen du dossier, Gilles BENICHOU et Stéphane ALZRAA. Il les a aussi renseignés sur des procédures judiciaires en cours et a approché des magistrats pour obtenir notamment l'annulation d'un mandat d'arrêt visant Stéphane ALZRAA.

Les recherches : Sur leur PV de synthèse, les enquêteurs de l'IGS l'affirment: "80% des interrogations que M. Neyret a effectuées dans la base Interpol étaient destinées à renseigner M. Benichou". Les policiers interrogent alors le superflic: "Selon vous quel est l'intérêt pour une personne recherchée de savoir qu'une fiche est inscrite sur Interpol". Réponse - "le fait de savoir qu'elle est recherchée". Question: "Dans ces conditions, quel comportement doit avoir cet individu". Réponse - "Il s'organise à sa manière pour ne pas se faire attraper". Pour l'IGS, Michel Neyret a donc indirectement aidé des fugitifs dans leur cavale.

Les interventions : Michel NEYRET est soupçonné d'avoir approché au moins 3 procureurs et un juge pour plaider la cause de ses amis en les faisant passer, à tort estime l'IGS, pour des informateurs. La plupart de ces magistrats ont été entendus et mis hors de cause. Le n°2 de la PJ de Lyon a ainsi tenté de retarder à plusieurs reprises l'émission d'un mandat d'arrêt contre Stéphane ALZRAA. Il a aussi demandé à un autre procureur la restitution du quad de l'un des mis en cause ou s'est renseigné sur une procédure de consommation de cocaïne qui impliquait l'un de ses fils. Il a même parfois directement conseillé des suspects. Sur les écoutes, l'IGS a noté cette scène: un contact l'appelle pour lui dire qu'il est convoqué au commissariat. Michel NEYRET contacte le commissariat pour se renseigner, apprend qu'il s'agit d'un refus d'obtempérer et rappelle son contact à qui il conseille de mentir et de trouver un ami qui accepte d'endosser la responsabilité, le flic assurant qu'il interviendrait ensuite pour régler l'affaire.

Les contreparties

Contre ces informations et interventions, Michel NEYRET dit avoir obtenu des tuyaux sur des affaires. Il n'en est pourtant jamais question dans les écoutes. Ni Gilles BENICHOU, ni Stéphane ALZRAA ne sont inscrits au fichier des sources. Le premier a même été blacklisté en 2009 pour manque de fiabilité. En revanche, Michel NEYRET est soupçonné d'avoir touché de l'argent et bénéficié de cadeaux et voyages gratuits. "Ce n'est pas un magicien, c'est un facilitateur", dit de lui Gilles BENICHOU.

L'argent en liquide : Sur de nombreuses écoutes, Gilles BENICHOU dit qu'il va donner de l'argent à Michel NEYRET ce que ce dernier a démenti en garde à vue. Au téléphone, Nicole NEYRET, la femme du policier, reproche pourtant à son mari de fréquenter ALZRAA et BENICHOU qui donnent "1.000 euros par ci, 1.000 euros par là"... Là encore NEYRET conteste. Sa femme l'enfonce un peu plus dans son audition et indique qu'elle fouillait la veste de son mari lorsqu'il prenait une douche et y trouvait "des billets de 100 euros". "Des gains au casino", répond le commissaire. L'étude des comptes bancaires de Michel NEYRET a permis aux enquêteurs de décourvir qu'il n'a retiré que 500 euros en 5 mois et utilisé sa carte 9 fois en 2011, bien moins que l'année précédente. Invité à s'expliquer, il invoque un héritage en pièce d'or touché par sa femme. Interrogé à son tour, elle met à mal la défense de son mari expliquant avoir touché l'argent en 2008 et avoir tout dépensé pour payer la succession. BENICHOU devant le juge a contesté tout paiement liquide: "la contrepartie était à venir pour 2012, en attendant c'était des voyages et des voitures".

Les cadeaux : Il s'agit notamment de deux montres. Une Cartier Pacha à près de 30.000 euros et une Chopard en or gris et diamants à 6.000 euros.

Les voyages : Plusieurs fois, Michel NEYRET et sa femme ont voyagé gratuitement au côté de leurs amis. Marrakech début avril 2011, 5 jours à l'hôtel des jardins de la Koutoubia, 3 couples, un séjour à 30.000 euros. Spa et golf dans un hôtel d'Annonay, week-end en Corse, soirée à Monaco, nuit d'hôtel à Cannes, séjours dans une villa sur les hauteurs de la ville avec masseuses et prêt d'une Mercedès Mac Laren d'une valeur de 420.000 euros. Le jour de son interpellation, Michel NEYRET revenait tout juste d'un week-end à Essaouira avec ses amis.

Le compte en Suisse

"Je croyais que c'était légal mais il était hors de question que mon nom apparaisse", explique, un brin contradictoire, le commissaire.
Il s'agissait en fait de créer une société off-shore "NMN investissements" (pour Nicole et Michel NEYRET) avec 5 comptes rattachés. Gilles BENICHOU a emmené Nicole NEYRET à Genève début septembre 2011 pour signer procuration et documents. Dans un PV de synthèse, les policiers soulignent que BENICHOU a reconnu que cela avait "pour but de remercier Michel NEYRET de ses interventions. Un compte qui devait accueillir entre 100.000 et 150.000 euros".

L'or de KHADAFI et le douanier ?

C'est apparemment une idée de Gilles BENICHOU. Acheter une tonne d'or à la Libye. Nous sommes en mai 2011, le colonel Khadafi subit les bombardements de l'OTAN. BENICHOU appelle alors un douanier niçois pour demander son aide. La banque libyenne ne vend qu'en Tunisie, il faut sécuriser le transfert de la marchandise jusqu'à Marseille et s'assurer que le convoi ne sera ni inspecté, ni volé. Au téléphone, plus tard, BENICHOU dit qu'il a également mis NEYRET dans le circuit, qu'il faudra payer les deux hommes 200.000 euros. Affabulations d'un mythomane? Rien ne dit que le douanier et le policier aient réellement promis leur aide - le douanier doit être entendu mardi 8 novembre. L'opération ne s'est finalement pas faite. Dans leur PV de synthèse, les policiers de l'IGS notent par ailleurs que le nom du douanier, surnommé "nounours", revient dans une autre écoute. BENICHOU affirmant qu'il pourrait permettre l'envoi de containers de cigarettes de contrebande en provenance de Chypre et à destination de l'Angleterre. Là encore des allégations non avérées à ce jour.

Les détournements de drogue.

Michel NEYRET trafiquant? Il conteste mais les policiers ont noté plusieurs évènements troublants.
Le 21 avril Nicole NEYRET dit à BENICHOU que son mari a donné des kilos "de merde" à un copain. Le commissaire également soupçonné d'avoir fourni 10 kilos au garagiste ZARAGOZA en dédommagement de dégâts sur des voitures qu'il avait prêtées pour des enquêtes. Fin mai, un informateur lui indique qu'il a pour 12.000 euros d'amendes impayées, NEYRET lui répond que l'ancien officier du ministère public est à la retraite, "ce n'est plus possible", et propose de "faire passer des trucs" pour pouvoir payer.
Michel NEYRET n'a reconnu qu'un seul détournement impliquant un de ses collègues, un capitaine de la brigade des stupéfiants de Lyon. Il a mis hors de cause les autres policiers aujourd'hui poursuivis: chef et adjoint de la PJ de Grenoble et chef de la BRI de Lyon.

Ce que Michel NEYRET a répondu

Devant les policiers ou le juge, Michel NEYRET a tenu la même ligne: "Je regrette d'être dans cette situation. Toute mon action était sous-tendue par une volonté d'obtenir des résultats". "Pour autant malgré tous les faits qui me sont reprochés je ne me considère pas comme un flic corrompu, ni trafiquant d'ailleurs, j'espère que ces faits ne viendront pas éclipser mes années de service dont je suis fier".

Lire la suite
Police Justice Lyon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7733100928
Ce que contient le dossier Michel Neyret
Ce que contient le dossier Michel Neyret
Incarcéré depuis le 3 octobre à la prison de la Santé à Paris, Michel Neyret est mis en examen pour corruption, trafic d'influence, association de malfaiteurs, violation du secret professionnel, trafic de stupéfiants, détournements de scellés, détournements de biens par personne dépositaire de l'autorité publique, vol en réunion, blanchiment en bande organisée et recel de vol. En six mois, les policiers de l'inspection générale des services ont constitué, au fil d'écoutes téléphoniques et d'interrogatoires, un dossier accablant pour l'ex-n°2 de la police lyonnaise. En exclusivité pour RTL, Julien Dumond révèle ce que contient ce dossier brûlant.
https://www.rtl.fr/actu/exclusif-rtl-ce-que-contient-le-dossier-michel-neyret-7733100928
2011-11-08 09:20:00