1 min de lecture Haïti

Et si les Etats-Unis étaient (un peu) plus qu'en simple mission humanitaire en Haïti ?

Le président haïtien René Préval a comparé la situation de son pays à celle d'une guerre. "Les dégâts que j'ai pu constater ici sont comparables aux dégâts que l'on aurait pu voir dans un pays qui aurait été bombardé pendant 15 ans" a expliqué le Président qui s'est installé dans un commissariat de police qui lui sert de résidence et de bureau. René Préval s'est félicité de la réponse de la communauté internationale face à cette catastrophe, mais il s'est plaint d'une mauvaise coordination. Samedi, 74 avions sont arrivés sur l'aéroport de Port au Prince, saturé. Mais il a demandé samedi aux représentants de la communauté internationale de mieux coordonner les efforts d'aide en faveur des victimes du séisme et de ne pas se quereller sur l'assistance à apporter aux sinistrés.

Olivier Geay
Olivier Geay et Christophe Decroix

Voir le reportage photo de Philippe Antoine : "Si l'aide arrive, la détresse continue"

Les marines, l'US army, les gardes côtes, la Navy et les gardes nationaux sont à Port-au-Prince


De son côté, le secrétaire d'Etat français chargé de la Coopération Alain Joyandet s'est plaint à la suite du refus d'autoriser deux avions français à se poser sur l'aéroport. Il a déclaré que l'un d'eux transportait un hôpital de campagne et que l'autre avait été envoyé pour évacuer des ressortissants français... Au coeur de cette plainte, les Etats-Unis, qui se sont vu confier la gestion de l'aéroport. Les G.I's ont mis en place un puissant dispositif militaire en Haiti pour aider les victimes.

D'ici lundi, 9.000 à 10.000 "boys" seront sur place à Port-au-Prince ou sur des bâtiments au large... La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, a promis aux Haïtiens que les Etats-Unis seraient là pour eux "aujourd'hui, demain et à l'avenir", s'exprimant sur le tarmac de l'aéroport de  Port-au-Prince.  Les forces américaines déploieront d'ici dimanche un hôpital de campagne, une quarantaine de médecins militaires. Un navire hôpital doit appareiller ce samedi pour être opérationnel jeudi.

Notre dossier spécial :

Le dossier spécial "Séisme en Haïti"

Lire la suite
Haïti Séisme en Haïti
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
5932068141
Et si les Etats-Unis étaient (un peu) plus qu'en simple mission humanitaire en Haïti ?
Et si les Etats-Unis étaient (un peu) plus qu'en simple mission humanitaire en Haïti ?
Le président haïtien René Préval a comparé la situation de son pays à celle d'une guerre. "Les dégâts que j'ai pu constater ici sont comparables aux dégâts que l'on aurait pu voir dans un pays qui aurait été bombardé pendant 15 ans" a expliqué le Président qui s'est installé dans un commissariat de police qui lui sert de résidence et de bureau. René Préval s'est félicité de la réponse de la communauté internationale face à cette catastrophe, mais il s'est plaint d'une mauvaise coordination. Samedi, 74 avions sont arrivés sur l'aéroport de Port au Prince, saturé. Mais il a demandé samedi aux représentants de la communauté internationale de mieux coordonner les efforts d'aide en faveur des victimes du séisme et de ne pas se quereller sur l'assistance à apporter aux sinistrés.
https://www.rtl.fr/actu/et-si-les-etats-unis-etaient-un-peu-plus-qu-en-simple-mission-humanitaire-en-haiti-5932068141
2010-01-18 09:30:00