1 min de lecture Arabie Saoudite

La première ville alimentée exclusivement en énergies vertes va naître en 2025

L'Arabie saoudite va faire émerger de terre la première ville entièrement alimentée par des énergies vertes, Neom, qui fera 150 fois Paris. Les Saoudiens voient dans l'énergie verte un nouveau business.

C'est notre Planète
Neom, première ville alimentée exclusivement en énergies vertes, va naître en Arabie saoudite en 2025
Crédit Média : Virginie Garin Crédit Image : AFP / DESIREE MARTIN

La première ville entièrement alimentée par des énergies vertes sera construite en Arabie Saoudite. Les Saoudiens, qui ne juraient que par le pétrole, sont en train de changer. Aujourd'hui, le pétrole n'est pas cher, les cours ont chuté, alors les Saoudiens gagnent moins d'argent. Ils se disent qu'il faut se diversifier, et de toute façon, si les cours remontaient un jour, l'avenir du pétrole est compromis : l'or noir figure sur la liste des énergies qui polluent. Par conséquent, les Saoudiens s'intéressent désormais aux énergies vertes.

Ils veulent construire une ville futuriste au nord-ouest de leur pays, à la frontière avec l'Égypte et la Jordanie. Il ne s'agira pas d'un village expérimental, mais d'une ville grande comme 150 fois paris. Celle-ci sera éclairée au panneaux solaires, aux éoliennes... Les énergies fossiles y seront strictement interdites. Il s'agira d'une ville consacrée à la recherche, à l'innovation, à l'eau, et le royaume espère voir arriver ses premiers habitants et entreprises en 2025.

Construire cette ville, Neom, va coûter 430 milliards d'euros. Pour les obtenir, les Saoudiens comptent vendre 5% de leur compagnie pétrolière, ce qui devrait déjà leur rapporter 250 milliards. Les Saoudiens sont en train de changer. Ils ont ratifié l'accord de Paris sur le climat. Pour eux, les énergies vertes sont devenueS un business et comme ils ont beaucoup de soleil, ils se sont donné 15 ans pour devenir le leader mondial de l'énergie solaire.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés