1 min de lecture Jean-Marc Ayrault

Entre Hollande, Ayrault et Aubry, tout baigne (en apparence) !

Le gouvernement et le Parti socialiste sont en ordre de bataille pour les élections législatives. En apparence, tout va bien dans le meilleur des mondes entre le Président François Hollande, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et la première secrétaire du parti, Martine Aubry. Cette dernière a toutefois dû démentir des propos désobligeants qu'elle aurait tenus à l'encontre du chef du gouvernement. Dans son édition de mercredi, le "Canard Enchaîné" rapporte que la maire de Lille aurait refusé d'entrer au gouvernement en raison de la personnalité de Jean-Marc Ayrault. "Je n'allais pas travailler sous les ordres de ce naze!", aurait-elle dit selon l'hebdomadaire satirique. "La médiocrité, ce n'est pas ce que j'aime (...) Je ne commente pas ce qui est à la hauteur des caniveaux", a balayé Martine Aubry devant la presse.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Marie-Bénédicte Allaire

Jean-Marc Ayrault et Martine Aubry ont fait mine mardi d'effacer leur rivalité récente pour le poste de Premier ministre pour ranger d'une même voix le Parti socialiste en ordre de bataille pour les élections législatives du mois prochain.

Le chef du gouvernement et la première secrétaire du PS, qui conduiront ensemble la bataille pour les scrutins des 10 et 17 juin, ont harangué les parlementaires socialistes massés dans une annexe de l'Assemblée nationale à Paris.

Tous deux ont insisté sur l'importance pour le nouveau gouvernement de disposer d'une large majorité parlementaire et ont mis en garde contre le risque que représenterait selon eux une cohabitation en cas de victoire de la droite.

Les querelles d'ego appartiennent au passé, a assuré Martine Aubry, qui a bien caché l'amertume qu'elle pourrait ressentir après un nouvel échec personnel, faisant suite à sa défaite face à François Hollande lors de la "primaire" qui a désigné à l'automne dernier le candidat socialiste pour la Présidentielle.

Martine Aubry a précisé par la suite que la campagne serait menée "main dans la main" avec le Premier ministre, avec lequel elle tiendra des meetings communs le 2 juin à Nantes, le 7 juin à Lille et le 13 juin à Paris.

La campagne sera coordonnée par Harlem Désir, numéro deux du parti, et comprendra trois porte-parole: Guillaume Bachelay, David Assouline et Charlotte Brun.



(Avec dépêches)
2012 et vous OK

Lire la suite
Jean-Marc Ayrault François Hollande Martine Aubry
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7748492601
Entre Hollande, Ayrault et Aubry, tout baigne (en apparence) !
Entre Hollande, Ayrault et Aubry, tout baigne (en apparence) !
Le gouvernement et le Parti socialiste sont en ordre de bataille pour les élections législatives. En apparence, tout va bien dans le meilleur des mondes entre le Président François Hollande, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et la première secrétaire du parti, Martine Aubry. Cette dernière a toutefois dû démentir des propos désobligeants qu'elle aurait tenus à l'encontre du chef du gouvernement. Dans son édition de mercredi, le "Canard Enchaîné" rapporte que la maire de Lille aurait refusé d'entrer au gouvernement en raison de la personnalité de Jean-Marc Ayrault. "Je n'allais pas travailler sous les ordres de ce naze!", aurait-elle dit selon l'hebdomadaire satirique. "La médiocrité, ce n'est pas ce que j'aime (...) Je ne commente pas ce qui est à la hauteur des caniveaux", a balayé Martine Aubry devant la presse.
https://www.rtl.fr/actu/entre-hollande-ayrault-et-aubry-tout-baigne-en-apparence-7748492601
2012-05-23 07:14:00