1 min de lecture Faits divers

Enregistrements Merah : les dirigeants de TF1, i-TELE et BFMTV auditionnés par le CSA

La diffusion des enregistrements de Mohammed Merah continue de faire des vagues. Le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA) procédera mardi à l'audition des dirigeants de TF1 et entendra ensuite ceux de BFMTV et iTélé, après la diffusion d'enregistrements audio entre Mohamed Merah et les policier du Raid. Des extraits d'enregistrements audio entre Mohamed Merah et les policiers ont été diffusés dimanche par TF1 et sa filiale LCI, puis repris par les deux chaînes d'information BFMTV et iTélé, ainsi que par différentes radios. Concernant les radios, le CSA n'a pas encore pris de décision. Par ailleurs, la police des polices s'est rendu lundi soir au siège de la société Elephant et Compagnie, qui produit l'émission Sept à huit. Les enquêteurs voulaient se faire remettre l'enregistrement des échanges entre Mohamed Merah et les policiers du Raid, mais les journalistes ont refusé.

Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

Enquête ouverte sur l'enregistrement de Merah

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour violation du secret de l'instruction après la diffusion d'enregistrements audio de Mohamed Merah, qui a tué en mars sept personnes en se réclamant d'Al Qaïda, a-t-on appris lundi auprès d'un avocat des parties civiles.

Me Jean Tamalet, qui défend Atim Ibn Ziaten, frère du premier militaire assassiné par le "djihadiste" toulousain, a précisé que les familles se concertaient et que plusieurs plaintes devraient être déposées.

TF1 a diffusé dimanche dans l'émission de reportages "Sept à huit" des extraits des enregistrements réalisés par les policiers qui discutaient avec le jeune Français le 21 mars lors du siège de son logement qui devait conduire le lendemain à sa mort.

La chaîne a expliqué que ces documents contenaient "des informations très importantes" sur la façon dont les policiers avaient négocié jusqu'au bout pour que Mohamed Merah se rende" et a mis en avant leur "valeur informative".

Cette divulgation a cependant indigné les familles des victimes et une partie de la classe politique.

Or, la bande sonore, qui venait d'être expertisée, avait été placée sous scellés et les avocats n'en avaient toujours pas reçu copie, justement pour empêcher sa divulgation.

Me Tamalet s'est interrogé sur le fait de savoir si la fuite ne venait pas d'un service de police.

La Police en cause ?

"Nous savons que cet enregistrement n'est pas entre les mains du parquet et des avocats et qu'il n'est actuellement physiquement détenu que par la police scientifique et par les services en charge de l'enquête", c'est-à-dire la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et la Sous-direction antiterroriste.

"Par déduction, est-ce qu'on ne peut pas légitimement se demander si c'est la DCRI, la SDAT ou le laboratoire de police scientifique qui a eu à un moment ou un autre intérêt (...) à transmettre la copie à la presse ?", a-t-il demandé.

"On n'en est plus au stade de l'ouverture d'une information judiciaire. Le fait de diffuser un élément couvert par le secret de l'instruction signifie un recel",a dit pour sa part Me Mehana Mouhou, avocat de la famille d'Imad Ibn Ziaten, le premier militaire tué.

"Le procureur peut mettre le PDG de TF1 (Nonce Paolini) et le producteur de l'émission (Emmanuel Chain) en garde à vue et solliciter leur mise en examen", fait valoir Me Mouhou.

Il a exhorté le procureur "à prendre ses responsabilités" et a dit ne pas exclure d'en appeler à la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Lire la suite
Faits divers Police Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7750544120
Enregistrements Merah : les dirigeants de TF1, i-TELE et BFMTV auditionnés par le CSA
Enregistrements Merah : les dirigeants de TF1, i-TELE et BFMTV auditionnés par le CSA
La diffusion des enregistrements de Mohammed Merah continue de faire des vagues. Le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA) procédera mardi à l'audition des dirigeants de TF1 et entendra ensuite ceux de BFMTV et iTélé, après la diffusion d'enregistrements audio entre Mohamed Merah et les policier du Raid. Des extraits d'enregistrements audio entre Mohamed Merah et les policiers ont été diffusés dimanche par TF1 et sa filiale LCI, puis repris par les deux chaînes d'information BFMTV et iTélé, ainsi que par différentes radios. Concernant les radios, le CSA n'a pas encore pris de décision. Par ailleurs, la police des polices s'est rendu lundi soir au siège de la société Elephant et Compagnie, qui produit l'émission Sept à huit. Les enquêteurs voulaient se faire remettre l'enregistrement des échanges entre Mohamed Merah et les policiers du Raid, mais les journalistes ont refusé.
https://www.rtl.fr/actu/enregistrements-merah-les-dirigeants-de-tf1-i-tele-et-bfmtv-auditionnes-par-le-csa-7750544120
2012-07-09 16:29:00