1 min de lecture Info

Enquête RTL : les violences aux personnes explosent-elles ?

Une jeune femme de 27 ans morte après avoir été bousculée par un voleur de sac dans le métro parisien ; à Montpellier, un jeune homme poignardé par un voleur surpris en train de voler une voiture ; une femme âgée victime de 387 coups de couteau, un DJ tabassé à mort en Seine-Saint-Denis : la France a connu ces dernières semaines une succession de faits divers tragiques. RTL a voulu savoir si les violences contre les personnes étaient ou non en augmentation. Si le nombre d'homicides est en nette baisse, on assiste en revanche à une explosion des violences volontaires gratuites, dans la rue comme dans la cellule familiale ou à l'école.

Julien Dumond et Vincent Parizot

Hormis le sentiment d'insécurité, subjectif, deux indicateurs permettent de mieux cerner le phénomène. Le nombre de meurtres et celui des violences gratuites.

Le nombre d'homicides a été divisé par quatre en vingt-cinq ans : 2.292 en 1985, 569 en 2009. On n'a jamais aussi peu tué de toute l'histoire moderne en France. Le nombre de coups et blessures volontaires, en revanche, les violences gratuites, explosent : 39.000 en 1985, 193.000 en 2009. Cinq fois plus, ce qui traduit sûrement une aggravation de la situation, même si tous les spécialistes précisent que la justice est saisie de beaucoup de faits aujourd'hui qui existaient, mais ne lui étaient pas signalés auparavant.

Par exemple, les violences intra-familiales, qui représentent près de 50% des violences, mieux dénoncées aujourd'hui que dans le passé ou les violences scolaires réglées autrefois directement par les établissements, dorénavant systématiquement signalées à la justice.

Lire la suite
Info Société Violence
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants