1 min de lecture François Fillon

En pleine guerre des chefs, l'UMP réunit ses cadres

C'est sans doute la photo politique du jour : les rivaux de l'UMP, François Fillon et Jean-François Copé se sont retrouvés ce samedi côte à côte à l'occasion d'un séminaire de cadres et dirigeants du mouvement consacré à la préparation des législatives. C'est la première fois que les deux hommes se revoient depuis que l'ex-Premier ministre a officiellement contesté l'autorité du secrétaire général, en expliquant dans une interview qu'il n'y avait "plus de leader naturel" à l'UMP "depuis le départ de Nicolas Sarkozy".

Le front de l'unité s'est considérablement fissuré
  
L'UMP avait annoncé au lendemain de l'élection présidentielle vouloir attendre la fin des Législatives pour engager la guerre du succession entre les principaux prétendants au leadership à droite. Mais la petite phrase de François Fillon a suscité de vives tensions, voire une inquiétude au sein de l'ancien parti présidentiel où l'on redoute l'effet négatif sur l'opinion d'une guerre ouverte des chefs, à 16 jours du premier tour.
  
Le parti de Jean-François Copé veut convaincre ses électeurs qu'une cohabitation est encore possible, mais conditionne cette hypothèse au respect de l'unité en son sein. Dans une lettre adressée aux cadres du mouvement, le secrétaire général explique qu'il va falloir "convaincre les Français de la force de notre projet". "Nous devons les alerter sur les dangers que représenterait une gauche victorieuse concentrant pour la première fois tous les pouvoirs".
  
La rencontre de samedi s'ouvrira à 10h15 à l'Hôtel pullman Montparnasse (Paris XVe) par un message d'accueil du patron de l'UMP. Il sera suivi à 10h30 par un séminaire de travail d'une heure en présence de l'équipe dirigeante et des cadres du mouvement. Six des principaux leaders de l'ex-parti présidentiel prendront ensuite successivement la parole pendant un quart d'heure.
  
Par ordre d'intervention figurent les anciens Premiers ministre et conseiller politique de l'UMP, Alain Juppé et François Fillon, le président du groupe UMP de l'Assemblée Christian Jacob, le président de l'Assemblée Bernard Accoyer, l'ancien Premier ministre et 1er vice-président du conseil national de l'UMP Jean-Pierre Raffarin, et enfin Jean-François Copé qui clôturera les débats.
  
Depuis la défaite de Nicolas Sarkozy, les six hommes, chargés de donner une nouvelle impulsion au mouvement, se sont retrouvés chaque mercredi au siège de l'UMP avant la tenue du comité stratégique d'une quarantaine de membres puis du bureau politique du parti.
  
Les leaders de l'UMP s'étaient en effet accordés sur le principe d'une équipe collégiale pour préparer les législatives afin de prévenir tout éclatement. Mais les propos de Jean-François Copé se posant "en chef de guerre" face à François Hollande ont irrité François Fillon le contraignant à sortir du bois pour ne pas laisser son rival imposer sa marque avant le congrès du parti prévu à l'automne. : une majorité de Français, comme de sympathisants UMP, disent le préférer à Jean-François Copé pour diriger le grand parti de droite.

Lire la suite
François Fillon Jean-François Copé UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7748624808
En pleine guerre des chefs, l'UMP réunit ses cadres
En pleine guerre des chefs, l'UMP réunit ses cadres
C'est sans doute la photo politique du jour : les rivaux de l'UMP, François Fillon et Jean-François Copé se sont retrouvés ce samedi côte à côte à l'occasion d'un séminaire de cadres et dirigeants du mouvement consacré à la préparation des législatives. C'est la première fois que les deux hommes se revoient depuis que l'ex-Premier ministre a officiellement contesté l'autorité du secrétaire général, en expliquant dans une interview qu'il n'y avait "plus de leader naturel" à l'UMP "depuis le départ de Nicolas Sarkozy".
https://www.rtl.fr/actu/en-pleine-guerre-des-chefs-l-ump-reunit-ses-cadres-7748624808
2012-05-26 10:16:00