2 min de lecture Najat Vallaud-Belkacem

Egalité salariale : les premières sanctions sont tombées

La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a fait savoir que deux entreprises françaises venaient d'être sanctionnées pour non-respect du principe "à travail égal, salaire égal".

La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, sur RTL le 8 mars 2013
La ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, sur RTL le 8 mars 2013 Crédit : RTL
micro générique
La rédaction numérique de RTL

115 jours ont passé depuis le début de l'année civile. 115, c'est aussi le nombre de journées supplémentaires qui seraient nécessaires à une femme, pour qu'elle dispose d'un salaire annuel équivalent à celui d'un homme dans le monde.

Ce constat sans appel est à l'origine du calendrier de l'Equal Pay Day, la Journée internationale pour l’égalité des salaires.

A cette occasion, la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé au Parisien/Aujourd'hui en France que les premières sanctions étaient tombées sur deux entreprises qui ne respectaient pas l'égalité.

Dans l'une d'entre elles, située en Ile-de-France, l'écart entre le salaire moyen d'un homme et celui d'une femme atteint les 500 euros. L'entreprise sera contrainte de verser une pénalité de 5.000 euros par mois, "jusqu'à ce qu'elle se mette en conformité avec la loi", a déclaré la ministre.

>
La ministre des Droits des femmes évoque la parité salariale en entreprise Crédit Média : Guillaume Chieze | Durée : | Date :
À lire aussi
L'ancienne ministre Najat Vallaud-Belkacem est désormais directirce de l'ONG One, qui lutte contre l'extrême pauvreté et les maladies évitables. épidémie
Coronavirus : "Famine, émeutes sanglantes"... Vallaud Belkacem alerte sur l'Afrique

L'autre entreprise qui se situe en Aquitaine, compte 180 salariés et n'a jamais remis de document, malgré les avertissements. Elle devra payer 8.500 euros d'amende en une fois, parce qu'elle vient juste de revendre son activité.

"Une fois qu'on a expliqué, accompagné, alerté, il est normal de demander des comptes", assure-t-elle, avant de conclure : "Et la peur du gendarme ça fonctionne."

D'importants efforts à fournir

Une loi avait été votée le 2 novembre 2010, sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Elle obligeait les entreprises de plus 50 salariés à mettre en place un dispositif qui instituait la parité. Outre l'égalité salariale, elle préconisait un accès facilité aux plus hauts postes pour les femmes.

Depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir, les mises en demeure se sont multipliées. "1.500 plans ou accords d'entreprise nous ont été déposés. Dans certaines régions, plus de la moitié des entreprises se sont déjà conformées à leurs obligations", se félicite la ministre.

Au niveau national, le bilan reste mitigé. Deux entreprises sur trois ignorent encore leurs obligations en matière d'égalité salariale.

La parité salariale en image
La parité salariale en image Crédit : IDE
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Najat Vallaud-Belkacem Femmes Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants