1 min de lecture Info

Travail le dimanche : les artisans "inquiets" face au rapport Bailly

L'Union professionnelle artisanale (UPA) a fait part, ce mardi, de son "inquiétude" au sujet des conclusions du rapport Bailly, qui se positionne en faveur de l'ouverture de dimanches supplémentaires pour les commerces.

L'ancien patron de La Poste Jean-Paul Bailly sort du palais de l'Elysée le 30 novembre 2012 (photo d'illustration).
L'ancien patron de La Poste Jean-Paul Bailly sort du palais de l'Elysée le 30 novembre 2012 (photo d'illustration). Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Difficile de contenter chacun sur l'épineux dossier de l'ouverture ou non des commerces le dimanche. Ce mardi 3 décembre, l'Union professionnelle artisanale (UPA) s'est dite inquiète des préconisations du rapport Bailly. "Nous ne sommes pas favorables à l'ouverture de sept dimanches supplémentaires en tant que telle. S'il doit y avoir des ouvertures de dimanche, elles doivent être compensées par des fermetures hebdomadaires", a estimé le président de l'UPA Jean-Pierre Crouzet, au micro de BFM Business.

"Un libéralisme organisé oui. (S'il est) sauvage, nous y sommes totalement opposés", a-t-il ajouté, estimant que la réflexion du rapport "conduit à du 7 sur 7 et du 24 sur 24".

Vers des contreparties ?

Lors de la remise du rapport ce lundi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a déjà assuré qu'il "n'y aura pas de remise en cause de la règle du repos dominical" sur le principe. Mais les travaux de l'ex-patron de La Poste, Jean-Paul Bailly, préconisent de revoir à la hausse le nombre de dimanches d'ouverture autorisés, passant de cinq à douze (sept au choix du maire, et cinq au choix des commerces), soit environ un par mois.

Le chef de file des artisans a répété son opposition ferme à de telles considérations, si elles n'impliquent pas des contreparties. "Certaines entreprises ne peuvent pas ouvrir 7 jours sur 7 par le peu d'effectifs qu'elles ont. Ca ne serait que justice de dire effectivement, que s'il y a des moments où les entreprises peuvent être ouvertes le dimanche, eh bien qu'elles ferment un autre jour", a-t-il poursuivi. Le gouvernement a promis une loi en 2014 pour "clarifier" le cadre confus qui réglemente le travail du dimanche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Société Travail dominical
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants