1 min de lecture Emploi

La Redoute : Éric Courteille confirme un plan de départs "inévitable"

INVITÉ RTL - Il y aura bien un plan de départs à La Redoute, malgré la reprise de l'entreprise par deux de ses dirigeants actuels, a confirmé Éric Courteille, directeur financier de la maison-mère Redcats.

Un salarié de La Redoute manifeste à Wattrelos, le 31 octobre 2013.
Un salarié de La Redoute manifeste à Wattrelos, le 31 octobre 2013. Crédit : Philippe Huguen - AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et Yves Calvi

Eric Courteille, directeur financier de la maison-mère de La Redoute, Redcats, reprendra l'entreprise avec l'actuelle PDG Nathalie Balla. Il a confirmé vendredi 6 décembre le plan de départs prévus : "Il est inévitable pour transformer la société", a-t-il déclaré au micro RTL d'Yves Calvi.

Il a cependant refusé de confirmer le chiffre de 700 départs prévus. "À ce stade, je ne veux pas donner de quantum", a-t-il déclaré, et ce pour deux raisons.

"La première, c'est que dans le cadre de la procédure de reprise, nous n'avons pas encore rencontré les partenaires sociaux. Vous imaginez bien que la primeur va aux équipes avec qui nous allons travailler". La deuxième raison est que, pour ce genre de procédure, "les quantums ne sont pas connus d'avance", a-t-il affirmé. "Nous ferons tout pour minimiser les départs contraints", a-t-il encore assuré.

"Accompagnement social important"

Par ailleurs, il a rejeté le terme de "restructuration", préférant parler d'"adaptation à l'organisation du travail. Effectivement, il y aura des départs, notre projet prévoit un accompagnement social important par rapport à ces départs inévitables pour transformer la société". Éric Courteille a expliqué vouloir "privilégier les mesures d'âge et les plans de départs volontaires pour essayer de limiter au maximum les départs contraints."

À lire aussi
Bridgeston a annoncé vouloir fermer son usine dans le Pas-de-Calais qui emploie 863 personnes. emploi
Bridgestone, Continental, Goodyear... Le reclassement des salariés, une solution viable ?

"Le groupe Kering s'est engagé à financer le plan d'affaires sur les 4 ans tels que nous l'avons présenté, y compris bien évidemment la transformation", a-t-il conclu.

>
Éric Courteille : "Il y a encore beaucoup de travail pour transformer La Redoute" Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Info Social
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants