1 min de lecture Famille

Divorces : Jean-Pierre n'a pas vu ses filles depuis 3 ans

TEMOIGNAGE - 13% des enfants de parents séparés ne voient jamais leur père, selon une étude de l'Ined. Une souffrance pour les hommes concernés. RTL a rencontré l'un d'entre eux.

13% des enfants de parents divorcés ne voient jamais leur père (photo d'illustration).
13% des enfants de parents divorcés ne voient jamais leur père (photo d'illustration). Crédit : AFP / Anne-Christine Poujoulat
Olivier Geay
Olivier Geay et La rédaction numérique de RTL

Depuis 3 ans, Jean-Pierre n'a pas passé une seule journée avec ses deux filles aînées. Agée de 13 et 16 ans au moment de la séparation de leurs parents, elles ne veulent plus lui parler aujourd'hui .

L'arme la plus puissante pour se venger, c'était les enfants

Jean-Pierre
Partager la citation

"C'est une séparation très compliquée. L'arme la plus puissante pour se venger, c'était les enfants", affirme Jean-Pierre, convaincu que son ex-femme les a dressées contre lui. "Tout dialogue, tout échange est impossible", regrette-t-il.

Ses deux filles ne voient donc jamais leur père, comme 13% des enfants de parents séparésselon une étude de l'Ined, l'Institut National des Etudes Démographiques publiée en mai.

Le droit de visite de Jean-Pierre n'est pas respecté

La situation est difficile à vivre pour Jean-Pierre, persuadé qu'il aurait pu garder le lien avec ses filles s'il avait pu les voir plus souvent. Il n'a pas obtenu de garde alternée et même les visites ordonnées par la juge n'ont pas été respectées.

À lire aussi
the-honest-company-nNGG4wY9gzA-unsplash Nouvelles mères
"Nouvelles mères" : qu'est-ce que le coaching familial ?

"Si un enfant décide de ne pas voir son père, rien n'est fait pour l'y forcer", explique-t-il. "Voir mes filles déjà la moitié des vacances et un weekend sur deux, ça serait énorme."

Des pères révoltés

Jean-Pierre blâme la justice qui, selon lui, ne porte pas "secours aux pères isolés" : "Rien n'est fait en leur faveur", dénonce-t-il.

Comme lui, ces dernières semaines, plusieurs pères ont multiplié les actions chocs pour dénoncer la situation des hommes lors d'un divorce. L'un d'entre eux était monté sur une grue à Nantes, en février dernier, en réaction à la "violence" faite aux pères, avait-il expliqué : "Le tarif de base pour un papa, c'est un week-end sur deux, en réalité 4 jours sur 30."

Zéro jour pour certains, déplore Jean-Pierre. Seule satisfaction pour lui, cette douloureuse séparation n'a pas abîmé sa relation avec sa plus jeune fille âgée de 10 ans.

>
Jean-Pierre, père divorcé : "L'arme la plus puissante pour se venger, c'était les enfants". Crédit Média : Olivier Geay - RTL | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Famille Divorce Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants