2 min de lecture Perpignan

Disparues de Perpignan : "Le père était un homme un peu dur", assure une voisine

TÉMOIGNAGE RTL - Francisco Benitez s'est suicidé lundi, sa voisine assure qu'elle croisait un homme à l'air "strict et dur", qui s'emportait vite, tandis qu'il se comportait dans la vie publique comme un homme charmant, selon le maire.

Patrick Isson et La rédaction numérique de RTL

Francisco Benitez s'est pendu très tôt lundi matin dans les toilettes du centre de recrutement de la légion. Le père d'Allison et l'époux de Marie-Josée, disparues mi-juillet, avait revêtu son habit militaire et portait un voile noir sur le visage. Une lettre, dans laquelle il explique son geste, a été retrouvée à ses côtés.

La rédaction vous recommande

Au delà d'un père et d'un époux qui se montrait dévasté par la disparition de sa famille, Francisco Benitez était d'abord connu pour diriger le bureau de recrutement des légionnaires.

Dans ce que j'ai vécu avec cette personne, je l'ai trouvé tourné vers les autres.

Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan
Partager la citation

Il s’impliquait également dans de nombreuses actions sociales de la ville de Perpignan. Le maire de la ville, Jean-Marc Pujol, le rencontrait régulièrement. "Pour être à ce poste-là, il faut avoir quand même des capacité d’empathie", reconnaît le maire au micro de RTL.

Il ajoute par ailleurs : "Dans ce que j'ai vécu avec cette personne, je l'ai trouvé tourné vers les autres", témoigne-t-il.

L'autre son de cloche d'une voisine

À lire aussi
Une rivière en crue à Argelès-sur-Mer en pleine tempête Gloria (illustration) intempéries
Tempête Gloria : Météo France place deux départements en alerte rouge

Mais dans son quartier, cet homme de 50 ans était plus discret. Les voisins apercevaient souvent Marie-José et Allison, mais très peu Francisco. Ibtissam, sa plus proche voisine, garde un souvenir très précis de l'homme. "Il avait l'air un peu strict, un peu dur, mais bon, on ne peut pas juger les gens quand on ne les connaît pas vraiment", confie-t-elle à RTL.

Quand on garait notre voiture devant son garage, il s'emportait très vite.

Ibtissam, sa plus proche voisine
Partager la citation

Et d'insister : "L'apparence qu'il a, c'est quelqu’un d'un peu strict." Elle relate à ce titre un épisode en particulier : "Quand on garait notre voiture devant son garage, il s'emportait très vite", assure-t-elle.

Pour autant, elle n'a jamais été le témoin de quelconques disputes entre la famille. Mais c'est elle qui l'a vu pour la dernière fois, dimanche soir, vers 23 h 30, alors qu'il quittait son appartement. Il a alors disparu avec sa voiture avant de se suicider.

La rédaction vous recommande

Son suicide complique la tâche des enquêteurs, car la disparition d'Allison et Marie-Josée ne reposait que sur son témoignage. C'est lui qui a précisé qu'elles avaient quitté l'appartement avec des valises pour se rendre à Toulouse.

>
Le portrait de Francisco Benitez Crédit Média : P. Isson | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Perpignan Faits divers Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants