1 min de lecture Faits divers

Digne-les-Bains sous le choc après la mort de Yann, jeune pompier de 16 ans, tué lors de son premier feu

C'était sa première intervention. Elle lui a été fatale. Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les causes de la mort de deux pompiers de Digne-les-Bains, dont Yann, un lycéen pompier volontaire de 16 ans et demi, décédés samedi soir alors qu'ils intervenaient sur un feu de poêle à bois. L'enquête sur ces deux décès a été confiée aux policiers de la ville. Une enquête technique et administrative sera également réalisée. Ce dossier demande une exigence et une vigilance particulière pour l'administration. Plusieurs questions restent en suspens : que s'est-il passé dans cette maison en feu ? Est-ce normal qu'à 16 ans, Yann, soit intervenu lors d'un feu ?...

Un traumatisme bien présent

L'émotion sur place est en tout cas palpable. "Yann était un jeune homme très apprécié pour sa bonne humeur", a confié le commandant de la caserne de Digne, Henri Couvet. "C'était un jeune sérieux, posé, dynamique, quelqu'un pour qui être pompier était une véritable vocation", a encore dit celui qui fut un de ses formateurs. Lycéen à Digne, l'adolescent vivait avec sa famille dans le village de Champtercier qui est sous le choc. "Le village est en deuil, on est touché par ce drame, bouleversé. C'était un jeune agréable qui faisait partie de l'équipe de football", a déclaré la maire Régine Ailhaud-Blanc.
  
Même émotion à Digne où les drapeaux ont été mis en berne à la mairie et à la caserne des pompiers.

Le président de la République François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ont de leur côté exprimé dimanche leur "émotion" saluant le courage de tous ceux qui "sauvent des vies souvent au péril de la leur". Samedi soir, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait témoigné dans un communiqué de sa "profonde émotion".
 
C'est la troisième fois en un peu plus de deux ans que le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) des Alpes-de Haute-Provence (66 pompiers professionnels, 1450 pompiers volontaires) est endeuillé.


Carte de localisation de Digne-les-Bains

Victimes d'un "flashover" ?


Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux hommes ont été victimes "d'un phénomène thermique violent" alors qu'ils intervenaient sur un feu de poêle à bois, a précisé Thierry Carret, directeur adjoint du service départemental d'incendie et de secours (Sdis) des Alpes-de-Haute-Provence. Ce dernier souligne qu'il était "trop tôt" pour déterminer s'il s'agit d'un "flashover" ou embrasement généralisé éclair, phénomène redouté des pompiers qui produit un embrassement brutal de gaz accumulés dans une pièce.

Le bilan peut paraître bien lourd pour une intervention paraissant banale. Une thèse que réfute cependant le commandant de la caserne de Digne, qui affirme qu'"il n'y a pas d'intervention banale".
  
Des existent sur les circonstances du drame, et notamment sur le fait qu'un jeune pompier volontaire âgé de 16 ans seulement participe à l'opération. Yann Simeoni, qui était encore lycéen, participait là à l'une de ses premières missions. "Il avait été 'jeune pompier volontaire', une formation dispensée pendant trois ans et qu'il avait achevée au printemps 2012", a expliqué Thierry Carret. Le jeune homme avait en tout cas l'âge requis de 16 ans et avait pu ainsi intégrer "le recrutement des pompiers volontaires à l'automne". Il était accompagné par un sous-officier, Michaël Baghioni, "un professionnel de 35 ans, particulièrement expérimenté", qui est donc lui aussi mort dans l'opération.

L'enquête sur ces deux décès a été confiée aux policiers de Digne-les-Bains, a annoncé le procureur de la République, Pierre-Jean Gaury. Outre l'enquête judiciaire, une enquête technique et administrative sera également réalisée. "Un expert en incendie sera désigné, le matériel examiné" et "des témoins et des pompiers" seront entendus afin de vérifier la chaîne de commandement".

Lire la suite
Faits divers Incendie Pompiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants