1 min de lecture Santé

Diane 35 : et si la peur des pilules provoquait une explosion des grossesses et des avortements ?

Le directeur de l'Agence de sécurité du médicament a annoncé lundi sur RTL qu'il ne veut plus que la pilule Diane 35 soit utilisée comme contraceptif. Mais attention ! Si vous faites partie des milliers de femmes qui en prennent, n'arrêtez pas de la prendre du jour au lendemain. Les autorités françaises ne veulent pas, par exemple, que se reproduise chez nous le phénomène qui avait conduit, en 1995, un tiers des 3.500.000 Britanniques qui prenaient la pilule, à se rendre chez leur médecin. Dans les mois qui avaient suivi, le nombre d'IVG avait explosé...

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Daniel Caron

Une nouvelle affaire Mediator ? 

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé lundi qu'elle examinerait l'innocuité des contraceptifs oraux combinés de troisième et quatrième générations afin de déterminer s'il y a lieu d'en limiter l'usage. Cette décision fait suite à une requête de la France, dont l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a estimé lundi que la pilule Diane 35 ne devait plus être utilisée comme contraceptif.

Mais les dermatologues semblent avoir été peu nombreux à prescrire ce traitement et, pour ce genre de cas, préféraient renvoyer leurs patientes vers des gynécologues.

Le cas de Diane 35 n'est pas sans rappeler celui du Mediator (principe actif : benfluorex), commercialisé en France de 1976 à 2009 par le groupe Servier, et qui  avait une AMM d'adjuvant au régime antidiabétique. En réalité, il a été largement prescrit comme coupe-faim. Il aurait fait au moins 500 morts, selon l'ANSM, avant son interdiction en 2009.


Lire la suite
Santé Contraception Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants