1 min de lecture Faits divers

Des violences urbaines après un contrôle d'identité à Mulhouse

Dans la nuit de lundi à mardi, la ville de Mulhouse dans le Haut-Rhin a été le théâtre de violences urbaines. Un contrôle d'identité a mal tourné dans le quartier de Bourtzwiller. Les policiers tentaient de contrôler deux jeunes de 16 et 17 ans qui poussaient un scooter mais ont été pris à partie par d'autres ados. Des véhicules, un tramway et un collège ont été attaqués. Le Conseil général estime qu'il faudra débourser au moins 150.000 euros pour remettre le collège en état. Le maire UMP de la ville, Jean Rottner a critiqué ceux que la "présence policière gêne" et demandé le retour au calme.

Un flash-ball
Un flash-ball Crédit : DR
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

De gros dégâts matériels

Le Conseil général a estimé à au moins 150.000 euros le coût des travaux de réfection du collège, dont des vitres ont été brisées, la loge d'accueil et trois salles adjacentes incendiées. Le site Dernières Nouvelles d'Alsace a d'ailleurs mis en ligne des images de la devanture de l'établissement, totalement détruite. Un distributeur de tickets de tramway a été détruit.

Les violences ont commencé lundi soir après un contrôle d'identité qui a dégénéré. Alors que les policiers tentaient de contrôler deux jeunes gens de 16 et 17 ans qui poussaient un scooter, ils ont été pris à partie par d'autres jeunes du quartier, a affirmé un responsable policier.

Trois jeunes en garde à vue

Victimes de jets de pierres, les policiers ont utilisé leur gomme-cogne pour se dégager, blessant légèrement un des jeunes qui a été hospitalisé, a-t-il raconté. Peu après l'interpellation, d'autres jeunes hommes ont lancé des pierres et un objet incendiaire sur le collège voisin et incendié une dizaine de voitures. Le calme est revenu au milieu de la nuit après l'arrivée sur les lieux d'une unité de CRS.

Le mineur blessé a été placé en garde à vue, accusé de refus d'obtempérer et de jet de pierres. Un autre mineur ainsi qu'un troisième jeune âgé de 20 ans ont été interpellés, soupçonnés d'avoir jeté des projectiles sur les forces de l'ordre.

Le maire UMP appelle au calme

Plusieurs incidents entre la police et les jeunes du quartier ont été signalés depuis le début de l'été. Une patrouille de pompiers appelée pour un incendie de voiture a récemment été la cible de projectiles.

Lors d'un point-presse dans l'après-midi, le maire (UMP) de Mulhouse, Jean Rottner, a fustigé ceux que "la présence policière gêne" et lancé un appel au calme. "Je demande aux parents et aux adultes qui ont un poids sur les jeunes de demander l'apaisement", a-t-il dit. 

Le Conseil général porte plainte

Charles Buttner, le président du Conseil général du Haut-Rhin a lui aussi condamné ces actes violents au collège de Bourtzwiller : "Ce collège a toujours été respecté par les élèves et leurs familles. Il est intolérable que de tels actes soient commis par une toute petite minorité.". Avant d'ajouter : "Ils portent atteinte directement aux jeunes du quartier et s'attaquent aux valeurs mêmes de la République auxquelles nous sommes tous profondément attachés."

Le Conseil général a aussi décidé de déposer une plainte et a précisé que les réparations de l'établissement seraient achevées à temps pour que la rentrée ait lieu dans de bonnes conditions.

Lire la suite
Faits divers Info Nord-Est
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7751306304
Des violences urbaines après un contrôle d'identité à Mulhouse
Des violences urbaines après un contrôle d'identité à Mulhouse
Dans la nuit de lundi à mardi, la ville de Mulhouse dans le Haut-Rhin a été le théâtre de violences urbaines. Un contrôle d'identité a mal tourné dans le quartier de Bourtzwiller. Les policiers tentaient de contrôler deux jeunes de 16 et 17 ans qui poussaient un scooter mais ont été pris à partie par d'autres ados. Des véhicules, un tramway et un collège ont été attaqués. Le Conseil général estime qu'il faudra débourser au moins 150.000 euros pour remettre le collège en état. Le maire UMP de la ville, Jean Rottner a critiqué ceux que la "présence policière gêne" et demandé le retour au calme.
https://www.rtl.fr/actu/des-violences-urbaines-apres-un-controle-d-identite-a-mulhouse-7751306304
2012-08-01 09:03:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ukb5AGMk10c5z8q6VdZyXg/330v220-2/online/image/2010/1212/7642693859_un-flash-ball.jpg