1 min de lecture Téléphonie

Des suppressions d'emplois chez SFR... à cause de Free ?

200.000 abonnés puis son PDG Franck Esser et maintenant 500 suppressions d'emplois ? La direction de SFR a indiqué vendredi qu'elle étudiait un plan d'adaptation de l'entreprise, deuxième opérateur mobile français, alors que deux syndicats évoquent un projet de suppressions d'emplois.

studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Sophie Joussellin

500 emplois en péril ?

"SFR n'a pas présenté aux organisations représentatives du personnel de projet d'adaptation des structures de l'entreprise - aujourd'hui à l'étude - au nouveau contexte du secteur des télécoms", a assuré la direction.

Un peu plus tôt, la CFDT avait affirmé dans un communiqué que la direction venait "d'annoncer aux organisations syndicales qu'elle mettrait en place un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) d'ici la fin de l'année 2012", estimant à plus de 500 le nombre de suppressions d'emplois. "La direction a rencontré les organisations syndicales la semaine dernière, et nous a annoncé un PSE, sans plus de précisions sur le nombre de suppressions d'emplois", a dit de son côté Damien Bornerand, délégué central de la CGT.

Pour Geoffroy de Vienne, délégué central CFTC, "c'est quelque chose qui est dans l'air, c'est hautement probable, mais il n'y a pas eu d'annonce officielle, la direction a seulement tâté le terrain, en a parlé... Nous pensons que cela va avoir lieu, mais nous n'en sommes pas encore certains". "C'est plus une préparation des esprits de la part de la direction", a-t-il ajouté. Le syndicaliste estime que l'entreprise n'a pas besoin de tailler dans sa masse salariale parce qu'elle "pèse très peu dans les coûts" et représente seulement 5% du chiffre d'affaires.

La tornade Free

Le problème de SFR se situe "plus sur la dynamique et le projet d'entreprise", selon lui. SFR, qui emploie 10.000 salariés, a accusé un recul de plus de 3% de ses ventes en 2011 qui ont totalisé 12,18 milliards d'euros, lié à la majoration de la TVA dans les télécoms. L'arrivée tonitruante de Free (Iliad), quatrième opérateur français sur le marché, lui a porté un coup supplémentaire en avivant la guerre des prix.

Sur une base de 21 millions de clients, SFR en a perdu au total quelque 200.000, soit environ 1%, au cours des mois de janvier et février, correspondant aux deux premiers mois d'activité de Free.

Le président de l'Autorité de régulation des télécoms annonçait 10.000 à 15.000 pertes d'emplois dans le secteur des télécoms après l'arrivée de Free sur le marché.
Blog numérique

Lire la suite
Téléphonie Internet Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7748037004
Des suppressions d'emplois chez SFR... à cause de Free ?
Des suppressions d'emplois chez SFR... à cause de Free ?
200.000 abonnés puis son PDG Franck Esser et maintenant 500 suppressions d'emplois ? La direction de SFR a indiqué vendredi qu'elle étudiait un plan d'adaptation de l'entreprise, deuxième opérateur mobile français, alors que deux syndicats évoquent un projet de suppressions d'emplois.
https://www.rtl.fr/actu/des-suppressions-d-emplois-chez-sfr-a-cause-de-free-7748037004
2012-05-11 18:17:00