2 min de lecture Auto

Voitures autonomes : "Il est trop tôt pour des robots-taxis", assure un spécialiste sur RTL

INVITÉ RTL - Laurent Meillaud, spécialiste des technologies automobiles, revient sur l'accident qui a vu une voiture autonome renverser une piétonne en Arizona, lundi 19 mars.

Julien Sellier L'invité de RTL Petit Matin Julien Sellier
>
Voitures autonomes : "Il est trop tôt pour des robot-taxis", assure un spécialiste Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Julien Sellier | Durée : | Date : La page de l'émission
Julien Sellier
Julien Sellier Journaliste RTL

Les voitures autonomes, est-ce vraiment l'avenir ? Ne sont-elles pas dangereuses ? La question se pose à la suite de la mort d'une femme ce lundi 19 mars dans l'Arizona aux États-Unis, renversée par un véhicule autonome d'Uber. C'est la première fois que cela se produit, faisant la une des médias américains.

Laurent Meillaud, expert des technologies automobiles, revient pour RTL sur cet accident et ses conséquences. "C'est très compliqué de faire de la voiture sans chauffeur", pose d'emblée le spécialiste. "Il y a une échelle de 0 à 5 de la conduite autonome, et aujourd'hui personne n'est vraiment capable de faire du niveau 5 de façon vraiment fiable", assure-t-il.

Concernant l'accident tragique en Arizona, il y avait un opérateur à bord, mais c'est bien le logiciel maison d'Uber qui gérait la conduite. "On ne sait pas exactement, par rapport aux circonstances de l'accident, ce qu'il s'est passé", explique Laurent Meillaud en rappelant que c'était une femme qui traversait de nuit, en dehors de clous

À lire aussi
Un cycliste à Paris le 1er octobre 2017. transports
Carte grise, covoiturage, péages... Ce que prévoit le gouvernement pour les transports

La voiture n'est jamais fatiguée, la voiture ne boit pas

Laurent Meillaud, spécialiste des technologies automobiles
Partager la citation

S'il existe des caméras et des détecteurs qui fonctionnent dans des conditions de visibilité nocturnes, l'invité de RTL explique que "cet accident ne menace pas la thématique elle-même de la conduite autonome, en revanche ça incitera sans doute certains acteurs à faire preuve de plus d’humilité". 

Ainsi, Laurent Meillaud détaille qu'il faut des millions de kilomètres d'essais pour une voiture classique, mais que la valeur passe au milliard pour une voiture autonome. "Il y a beaucoup d'essais physiques mais aussi d'essais virtuels (...) Aujourd’hui, je pense qu'il est trop tôt pour envisager des robots-taxis", assène-t-il. 

Néanmoins, Laurent Meillaud ne jette pas l’opprobre sur les voitures autonomes. "La voiture n'est jamais fatiguée, la voiture ne boit pas, la voiture respectera le code de la route", défend l'invité de RTL en faisant allusion à l'humain responsable de 90% des accidents de la route. "Les accidents de la route font 1,2 million de morts chaque année dans le monde, si la voiture autonome permet de réduire ne serait-ce que de 20 ou 30% ce bilan, ça vaut le coup d'essayer". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Société Fil Futur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792696871
Voitures autonomes : "Il est trop tôt pour des robots-taxis", assure un spécialiste sur RTL
Voitures autonomes : "Il est trop tôt pour des robots-taxis", assure un spécialiste sur RTL
INVITÉ RTL - Laurent Meillaud, spécialiste des technologies automobiles, revient sur l'accident qui a vu une voiture autonome renverser une piétonne en Arizona, lundi 19 mars.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/voitures-autonomes-il-est-trop-tot-pour-des-robots-taxis-assure-un-specialiste-sur-rtl-7792696871
2018-03-20 07:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xJx36wf0_8fnQCx7FtUZXw/330v220-2/online/image/2018/0320/7792697255_une-voiture-autonome-uber-dans-les-rues-de-pittsburgh-en-mars-2017-illustration.jpg