2 min de lecture Vidéo

VIDÉO - Orelsan inspire les avocats du Havre pour défendre leur tribunal

C'est sur "Basique", la chanson phare du dernier album du rappeur sacré aux Victoires de la musique que les avocats du Havre ont choisi de dénoncer la future réforme de la carte judiciaire.

Les avocats du Havre reprennent le clip "Basique" d'Orelsan
Crédit Image : Capture d'écran

"Simple, basique". Des mots sobres qui en inspirent plus d'un. Après le clip de promotion des César avec Manu Payet en Orelsan dans son clip Basique, c'est autour des avocats du Havre de réinterpréter le tube du rappeur sacré aux Victoires de la musique. Ils reprennent la musique et l'esthétique du clip pour mettre en garde contre une des mesures prévues par la future réforme de la carte judiciaire. 

Robes d'avocat et codes civils à la main, ils défilent ainsi devant le palais de justice du Havre "pour que le Tribunal de Grande Instance du Havre et tous les Tribunaux de Grande Instance de France conservent le statut de tribunaux judiciaires de pleine compétence. Les avocats du Havre se mobilisent ! C'est simple, basique !", expliquent-ils en description de la vidéo. 

Rendez-vous sur l'article complet pour voir ce contenu

Voir l'article complet

Un des avocats, mégaphone en bouche, passe au milieu de rangées formées par ses confrères et consœurs en précisant leurs revendications : "Je vais parler de la réforme de la Justice, mais avant, faut qu'on revoit les bases". 

Manu t'as pas les bases

Les avocats du Havre
Partager la citation

Puis il enchaîne : "La Justice doit être à côté de chez toi sinon elle te sert à rien" ; "On veut de la Justice de proximité, pas de la Justice au rabais" ; "Quand je pense qu'il faut attendre plus d'une année, pour qu'une affaire soit jugée" ; "Laura et David vont devoir patienter, sont pas prêts d'hériter" ; "Manu t'as pas les bases". Publiée sur Facebook mardi 27 février, elle a déjà fait réagir plus de 5.300 internautes et été partagée plus de 6.000 fois

La réforme de la carte judiciaire est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Seulement quelques pistes ont été évoquées, et cette réforme récolte déjà les foudres du monde judiciaire. Les barreaux de Grenoble, Bourjoin-Jallieu et Vienne ont organisé, jeudi 15 février, une journée de mobilisation contre cette réforme.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés