2 min de lecture Études supérieures

Universités : quels sont les prérequis pour intégrer les filières ?

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement a présenté les compétences minimales que les lycéens devront maîtriser avant d'intégrer une filière.

RTL Matin
Universités quels sont les prérequis pour intégrer les filières
Crédit Média : Marie Guerrier

Les futurs bacheliers savent à quoi s'en tenir. Depuis mardi 12 décembre, ils peuvent connaître précisément ce qu'on attend d'eux s'ils veulent s'inscrire l'an prochain à la fac. Le gouvernement a publié un "cadre général", à savoir les compétences minimales qu'ils devront maîtriser. L'objectif est de désengorger certaines filières et d'en finir avec le tirage au sort.

Au total, 45 licences universitaires font l'objet d'une fiche. Souvent, les attendus sont assez vagues. Dans les filières, où il y a eu du tirage au sort, ils sont davantage détaillés. Filière scientifique, Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives) nécessite donc des compétences en biologie. On demande aux postulants une pratique régulière du sport et un engagement dans l'animation, l'encadrement ou la vie associative est un atout.

En psychologie, on cherche des étudiants complets, qui maîtrisent l'anglais, qui ont un bon niveau dans au moins une discipline scientifique et deux disciplines littéraires ou économiques. Ce n'est pas la peine de tenter médecine si le postulant n'a pas obtenu de bac scientifique. Les attendus stipulent qu'il faut une très bonne maîtrise dans toutes les matières scientifiques. Il est aussi demandé au futur étudiant d'être capable de fournir une très importante quantité de travail personnel.

Le droit est décrit comme une filière où les qualités oratoires et rédactionnelles sont fondamentales. Les postulants devront obligatoirement suivre un module de découverte du droit sur Internet.

Peut-on parler de sélection ?

Frédérique Vidal refuse de parler de sélection. La ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche veut faire de ces attendus un instrument d'information pour que les lycéens puissent faire des choix éclairés, dit-elle. Ce cadre national des attendus sera complété par chaque université, qui précisera les spécificités de ces formations. L'ensemble sera consultable sur la future plateforme "Parcoursup" à partir de janvier. À partir du dossier scolaire du lycéen, les universités pourront répondre "oui", "oui mais" ou "non" à sa volonté d'intégrer la filière. 

Pour Hervé Christofol, secrétaire général du syndicat de l'enseignement Snes-Sup, la question ne fait aucun doute. Ces critères, c'est de la sélection. "Ils vont clairement servir à sélectionner les candidats. Tout le monde veut recruter des étudiants qui sont très bons en sciences, en lettres et en langues. Ça va être très difficile pour les bacheliers aujourd'hui d'intégrer la filière de leur choix."

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés