1 min de lecture International

Une pluie de météorites sème la panique dans l'Oural

VIDEOS - Une pluie de météorites causée par la destruction d'une météorite a frappé la région russe de l'Oural ce vendredi matin. Accompagné de violentes explosions, le phénomène a soufflé les fenêtres dans plusieurs localités, semé la panique et blessé plus de 1.000 personnes, selon un bilan encore provisoire.

Un automobiliste a filmé la météorite dans le ciel
Un automobiliste a filmé la météorite dans le ciel Crédit : Capture d'écran Youtube

"Traumatismes, coupures et contusions"
"Une météorite s'est désintégré à 5.000 mètres au-dessus de l'Oural, brûlant partiellement dans les couches basses de l'atmosphère. Des fragments du météorite ont atteint la Terre et sont tombés dans des zones peu habitées de la région de Tcheliabinsk", a indiqué l'antenne locale du ministère russe des Situations d'urgence dans un communiqué. Selon la même source, l'onde de choc a soufflé les vitres "des étages supérieurs des immeubles". La météorite, un "bolide" faisait "des dizaines de tonnes", selon un spécialiste russe, Sergueï Smirnov, cité sur la chaîne Rossia 24.
  
Un responsable du ministère cité par Ria Novosti a d'abord fait état de 50 blessés, avant que le bilan ne monte rapidement pour se porter à plus de 1.000. L'administration de la ville de Tcheliabinsk, citée par Interfax, a pour sa part fait état de nombreux blessés, sans donner de chiffres. "A 11h (6h en France), nous avons de nombreux appels pour des traumatismes, des coupures et des contusions", ont indiqué les autorités locales citées par Interfax.  


Dégâts matériels
L'onde de choc a soufflé les vitres du bureau d'Itar-Tass dans le centre de Tcheliabinsk. Un mur s'est effondré dans une usine de Tcheliabinsk, selon un employé cité par Interfax, qui fait état de trois ou quatre blessés sans gravité.
 
Le ministère des Situations d'urgence a indiqué avoir mobilisé 20.000 hommes, placés en état d'alerte, et trois avions ou hélicoptères pour inspecter les territoires. Le ministère a appelé la population à ne pas céder à la panique. "Il n'y a pas d'évacuation de la population, le niveau de radioactivité est dans la norme. Nous vous demandons instamment de ne pas céder à la panique", a indiqué l'antenne locale du ministère sur son site.
  
Le phénomène a également été observé au Kazakhstan
, selon les agences.


Carte de localisation de Tcheliabinsk (Russie)

Lire la suite
International Info Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants