2 min de lecture Société

Une caissière renvoyée pour 85 centimes en moins dans la caisse

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud
>
Les auditeurs ont la parole du 02 août 2016 Crédit Image : PETRAS MALUKAS / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot | Durée : | Date : La page de l'émission
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Se faire licencier pour 0,85 euros... C'est l'histoire de cette hôtesse de caisse d’Auchan City à Tourcoing. Elle est accusée d’avoir délibérément supprimé du ticket de caisse d’une cliente certains de ses articles. 

"J’ai terminé mon service normalement et je n’ai pas été sanctionnée", raconte Stéphanie (son nom a été changé) à La Voix du Nord. Une semaine plus tard, "un agent de sécurité m’a directement conduite auprès du chef de service. Celui-ci m’a remis un courrier me stipulant une mise à pied conservatoire de onze jours", poursuit-elle. Deux semaines plus tard, elle dénonce les faits à l'Union locale CGT de Tourcoing raconte le quotidien régionale. Celle qui affirme n'avoir "jamais posé un arrêt en cinq ans et demi" veut conduire l’affaire devant les Prud’hommes.

Invité de RTL Midi : Anna Sam, écrivain et auteure des Tribulations d'une caissière. 

Une taxe sur les produits Halal pour financer le culte musulman ?

Après le cuisant échec d'une précédente structure, le ministre de l'Intérieur a promis lundi de lancer en octobre une nouvelle "fondation de l'islam de France", possible clé future d'un financement du culte musulman aujourd'hui jugé fragile et insuffisamment transparent. Bernard Cazeneuve a confirmé lundi la relance de cette structure dans le cadre d'une réflexion globale sur l'organisation de l'islam, critiquée dans la classe politique et jusque dans les rangs musulmans face à la succession d'attentats jihadistes.

À lire aussi
Des légumes sous plastique dans un rayon de supermarché (illustration) environnement
Brune Poirson va signer un pacte national sur les emballages plastiques

"Il y a là un travail technique qui est difficile", a fait valoir lundi le ministre de l'Intérieur, qui s'est dit soucieux "d'accompagner dans le respect rigoureux des principes de la laïcité la formation théologique des imams et la volonté de garantir la totale transparence dans le financement des mosquées". La fondation présentera un volet culturel, qui permettra de financer des thèses pour une meilleure connaissance de l'islam en France, des bourses pour les imams et aumôniers candidats aux 13 diplômes universitaires de formation "profane".

Mais le financement du domaine religieux (construction de mosquées, formation théologique des cadres) exige, loi de 1905 oblige, de concevoir un meccano complexe. "Il faudra qu'une association cultuelle lui soit adossée, nous n'avons pas d'autres possibilités dans l'état actuel du droit", glisse-t-on dans l'entourage de Bernard Cazeneuve. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784303793
Une caissière renvoyée pour 85 centimes en moins dans la caisse
Une caissière renvoyée pour 85 centimes en moins dans la caisse
REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/une-caissiere-renvoyee-pour-89-centimes-en-moins-dans-la-caisse-7784303793
2016-08-02 11:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kK1KxNySWivB06G3UgPx9g/330v220-2/online/image/2016/0802/7784303771_un-echange-de-monnaie-a-la-caisse-illustration.jpg