2 min de lecture Terrorisme

Un ex-candidat France insoumise en garde à vue pour s'être réjoui de la mort d'Arnaud Beltrame

Stéphane Poussier, ancien candidat LFI dans le Calvados, s'était réjoui de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame sur les réseaux sociaux. Il a été placé en garde à vue pour apologie du terrorisme.

Les forces de l'ordre en dehors du Super U de Trèbes le 23 mars 2018
Les forces de l'ordre en dehors du Super U de Trèbes le 23 mars 2018 Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Olivier Boy
Olivier Boy et Benjamin Pierret

Son message avait provoqué l'indignation. Stéphane Poussier a publié samedi 24 mars sur les réseaux sociaux un message dans lequel il se réjouissait de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tué la veille dans une attaque terroriste. L'ancien candidat aux législatives dans la quatrième circonscription du Calvados sous l'étiquette La France insoumise a été interpellé ce dimanche 25 mars et placé en garde à vue pour "apologie du terrorisme". 

Samedi, la plateforme Pharos a repéré les comptes de Stéphane Poussier et demandé leur suspension. C'est alors que le procureur de la République de Caen a demandé son interpellation. Comme le rapporte Franceinfo, elle a eu lieu à son domicile de Dives-sur-Mer (Calvados) à 11h30.

Plusieurs des tweets incriminés de Stéphane Poussier évoquaient Rémi Fraisse, le militant écologiste tué en 2014 par un tir grenade effectué par un gendarme lors d'une manifestation. "Cette nuit, j'ai rêvé de Rémi Fraisse. Il me disait être ravi d'accueillir un colonel de gendarmerie", avait-il notamment posté. Sur Facebook, il avait ajouté "À chaque fois qu'un gendarme se fait buter, et c'est pas tous les jours, je pense à mon ami Rémi Fraisse... Là c'est un colonel, quel pied ! Accessoirement un électeur de Macron en moins."

À lire aussi
L'église Saint-Sébastien à Negombo, le 22 avril 2019 Sri Lanka
Attentats au Sri Lanka : un fidèle sauvé car il ne voulait pas faire la messe debout

Indignation générale

Des propos dont Alexis Corbière, porte-parole et député La France insoumise, s'est rapidement désolidarisé, les qualifiant des "messages abjects, ignobles" dans les colonnes du HuffPost. Des publications "aux antipodes de tout ce que l'on pense et de ce que l'on a dit sur le lieutenant-colonel Beltrame", a-t-il ajouté.

Auprès de RTL, le parti a également apporté des précisions. "Dès que ces tweets ont été diffusés, La France insoumise a réagi, et il a été immédiatement exclu de la plateforme ainsi que du Parti de Gauche. Cette expression débile et isolée n'est en aucun cas celle de La France insoumise." Jean-Luc Mélenchon, quant à lui, avait condamné dans un tweet les "médias pompes à clics", rappelant que les "tweets écœurants" de Stéphane Poussier avaient été condamnés par sa formation politique. 

Les forces de l'ordre ont elles aussi réagi. Le syndicat Unité SGP Police - Force ouvrière aestimé dans un communiqué qu'"il est intolérable qu'un ex-candidat aux élections législatives puisse se féliciter de la mort d'un représentant des forces de l'ordre, des sanctions doivent être prises".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme La France insoumise
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792770559
Un ex-candidat France insoumise en garde à vue pour s'être réjoui de la mort d'Arnaud Beltrame
Un ex-candidat France insoumise en garde à vue pour s'être réjoui de la mort d'Arnaud Beltrame
Stéphane Poussier, ancien candidat LFI dans le Calvados, s'était réjoui de la mort du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame sur les réseaux sociaux. Il a été placé en garde à vue pour apologie du terrorisme.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/un-ex-candidat-france-insoumise-en-garde-a-vue-pour-s-etre-rejoui-de-la-mort-d-arnaud-beltrame-7792770559
2018-03-25 12:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/eymql5Msp88wBnKLWiGEgA/330v220-2/online/image/2018/0323/7792754381_les-forces-de-l-ordre-en-dehors-du-super-u-de-trebes-le-23-mars-2018.jpg