3 min de lecture SNCF

Statut de cheminot : ces autres entreprises aux statuts particuliers

ÉDITO - Le statut de cheminot est en débat avec la réforme de la SNCF voulue par le gouvernement. L'entreprise ferroviaire n'est pas la seule à employer des agents sous statut : La Poste, EDF, Engie... ont elles aussi leurs statuts spécifiques.

François Lenglet Lenglet-Co Le service Économie
>
Lenglet-Co du 28 février 2018 Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
François Lenglet
François Lenglet et La rédaction numérique de RTL

Au cœur de la réforme de la SNCF que prévoit le gouvernement, il y a la réforme du fameux statut des cheminots. Bon nombre d'entreprises publiques ou ex-publiques en France ont également un statut de ce type.

EDF par exemple, ainsi que le gestionnaire du réseau électrique RTE, n'emploient quasiment que des agents sous statut, qui bénéficient, comme à la SNCF, d'un emploi à vie, d'un avancement largement automatique, d'une retraite à conditions privilégiée et de tarifs très intéressants sur la production maison. Lorsqu'on travaille chez EDF, on ne paye par exemple que 10% du prix de ses factures d'électricité. Les agents de la SNCF ont le même type d'avantage pour les billets de train.

Comme à la SNCF, la presque totalité des embauches sont faites sous statut à EDF. Il n'y a guère que des profils très particuliers comme les spécialistes de nouvelles technologies, ce qu'on appelle les data scientist par exemple, dont les salaires de marché ne sont pas compatibles avec les grilles du statut, qui date de 1946 et de la création d'EDF lors de la nationalisation des compagnies d'électricité .

À lire aussi
Simone Augmenté
Simone, la voix de la SNCF, devient porte-parole des usagers sur internet

Des agents sous statut à Engie, La Poste, France Télécom

Il y a aussi l'ex-GDF, qui s'appelle Engie, entreprise désormais privée puisqu'elle est issue de la fusion avec Suez. Elle possède plusieurs dizaines de milliers d'agents dans ce cas, une part minoritaire de son personnel toutefois, et continue à recruter sous statut pour les métiers historiques du gaz.

Chez France Télécom et à la Poste, il y a également des agents non pas sous statut, mais des fonctionnaires, qui comptent pour une moitié du personnel, et qui coexistent avec l'autre moitié qui sont des contractuels, en CDI ou en CDD, exactement comme dans le secteur privé, bien que ces deux entreprises soient à majorité publique. 

Ces autres entreprises publiques ont-elles cherché, avant la SNCF, à réformer ou à limiter le statut de leurs agents ? Chez EDF, non, ce n'est pas un sujet. En revanche, chez France Télécom, on n'embauche plus de fonctionnaires depuis 1997, date de la réforme, qui suivait l'ouverture totale du secteur à la concurrence. Les fonctionnaires qui sont encore dans la maison conservent bien sûr leur statut jusqu'à la retraite. C'est la gauche, sous le gouvernement Jospin, qui avait fait cette réforme, sans coup férir. A la Poste, de fait, on embauche principalement sous contrat, et non plus en tant que fonctionnaire. 

Le statut de la SNCF a des inconvénients

Le statut de cheminot n'est pas vraiment la cause des problèmes de la SNCF, ce serait absurde de dire cela. La dette de 45 milliards est la résultante de choix stratégiques, c'est toute l'économie du secteur qui est malade. Mais le statut a quand même des inconvénients pour le gestionnaire, et c'est pour cela que le gouvernement veut le supprimer en échange d'un programme d'aide pour l'entreprise.

Le statut interdit la flexibilité salariale, les plans de départ volontaires, et a fortiori les licenciements en cas de difficulté. Deux, si même les coûts du statut ne sont pas énormes pour l'entreprise, ils sont considérables pour la collectivité, qui subventionne lourdement les régimes de retraite spéciaux. En 2016, celui de la SNCF a ainsi coûté plus de trois milliards d'euros, celui de la RATP 600 millions.

Quant à celui d'EDF, il est financé en partie par l'usager, avec une cotisation sur nos factures qui s'appelle curieusement contribution tarifaire pour l'acheminement. Si acheminement il y a, ça n'est pas celui de l'électricité, mais celui de l'agent EDF vers une retraite probablement bien méritée, mais néanmoins tout à fait anticipée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF Économie Fonctionnaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792443501
Statut de cheminot : ces autres entreprises aux statuts particuliers
Statut de cheminot : ces autres entreprises aux statuts particuliers
ÉDITO - Le statut de cheminot est en débat avec la réforme de la SNCF voulue par le gouvernement. L'entreprise ferroviaire n'est pas la seule à employer des agents sous statut : La Poste, EDF, Engie... ont elles aussi leurs statuts spécifiques.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/statut-de-cheminot-ces-autres-entreprises-aux-statuts-particuliers-7792443501
2018-02-28 10:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/fNV0I8B4SpEJkHg2Epea8Q/330v220-2/online/image/2017/1117/7791010493_une-agent-de-la-sncf-a-la-gare-de-l-est-a-paris-illustration.jpg