1 min de lecture Auto

Stationnement à Paris : Streeteo a identifié des "pratiques internes inappropriées"

La société Streeteo reconnaît sa faute après les révélations de RTL. Certains de ses agents, non assermentés, ont verbalisé des véhicules, à Paris, à "son insu".

RTL Midi
Stationnement à Paris : Streeteo reconnaît sa faute et présente ses excuses
Crédit Média : Arnaud Tousch Crédit Image : SIPA

Streeteo n'a pas tardé à réagir. Dans un communiqué publié le jeudi 8 mars, la société reconnaît que certains de ses agents, non assermentés, ont distribué des amendes aux parisiens, une pratique illégale. Elle confirme ainsi l'information révélée par RTL plus tôt dans la journée.

L'entreprise annonce qu'elle va prendre des mesures pour mettre fin à des comportements internes inappropriés pratiqués "à son insu", y compris de la part de certains managers. De son côté, la mairie de Paris a elle aussi pris des dispositions : les amendes qui n'auraient pas été apposées par des agents assermentés seront annulées.

Streeteo ajoute que des mesures adéquates ont été prises aussitôt pour mettre fin à ces comportements et assure que de tels actes ne se reproduiront plus. Elle veillera également à ce que les automobilistes n'aient à en subir aucune conséquences. 

La veille, mercredi 7 mars, Streeteo avait déjà été épinglé pour des PV bidons. Des salariés étaient enfermés dans une pièce pour entrer des plaques d'immatriculation dans leur tablette pour prouver - faussement - qu'elles avaient été contrôlées. La ville a affirmé avoir été "trompée" et a infligé 60.000 euros de pénalités à Streeteo. 

Le communiqué de presse de Streeteo après la polémique sur le stationnement à Paris
Crédit Image : Streeteo
La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés