2 min de lecture Société

Sida : un vaccin porteur d'espoir bloque le virus à la surface des muqueuses

INVITÉ RTL - Christian Rochet se bat depuis des années pour mettre au point le vaccin contre le sida qui pour l'heure connaît une réussite totale lors des expérimentations.

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Sida : un vaccin porteur d'espoir bloque le virus à la surface des muqueuses Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette Journaliste RTL

Chaque jour dans le monde, 3.000 personnes meurent du sida. La recherche sur un vaccin a donc toute sa raison d'être et, chaque 1er décembre, la journée mondiale de lutte contre cette maladie le rappelle. Christian Rochet, qui se bat depuis des années au côté d'une chercheuse française, Morgane Bomsel, pour mettre au point le vaccin contre le sida, est l'invité de RTL ce samedi 2 décembre. Ce vaccin permet de bloquer le virus à la surface des muqueuses et non pas dans le sang comme les vaccins préalablement essayés.

Leur travaux ont commencé il y a 15 ans et ce vaccin n'est pas encore sur le marché. "Le développement d'un vaccin ou d'un médicament prend au minimum 10 ans, c'est vraiment le minimum, explique Christian Rochet. Si tout marche bien c'est dix ans, mais en général c'est plutôt 15. Et là on est sur 15 ans parce qu'on a eu des phases de difficulté", explique-t-il.

Un chemin semé d'embûches financières

Tout aurait pu très vite s'écrouler dans leurs recherches. "On a eu 2 millions d'euros pour commencer et ça, ce n'est rien du tout. Le développement d'un vaccin coûte 300 ou 400 millions d'euros. On a eu de premiers résultats intéressants et j'ai pensé qu'on pourrait trouver de l'argent pour continuer. Pendant un an je n'ai absolument rien trouvé, raconte-t-il. Tout le monde a démissionné et j'étais en train de fermer la société quand j'ai fait la connaissance d'un milliardaire suisse qui a dit 'banco je vais d'abord vous sauver la vie' donc il m'a donné suffisamment d'argent pour réembaucher tout le monde. Et ensuite il a décidé de nous assister et a apporté à peu près de l'ordre de 35 millions."

Ce vaccin a été testé sur des humains, sur des rongeurs et sur des primates avec des résultats remarquables. "On commence toujours par des souris des lapins des singes, le plus important c'est les tests sur le singe. Là on a eu 100% d'efficacité, ce qui était la première fois au monde, explique Christian Rochet. (...) Et on a fait ensuite sur les humains en Belgique et là on a eu, 8 fois sur 8, in vitro, c'est-à-dire dans un tube à essai, une neutralisation du virus." La phase 2 d'expérimentation du vaccin, in vivo et "sur un millier de cas minimum", devrait commencer bientôt.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants