2 min de lecture Rentrée scolaire

Rentrée des classes 2014 : tout ce qu'il faut savoir sur le report de la date

DÉCRYPTAGE - Initialement prévue le 1er septembre, la rentrée scolaire pour les élèves aura finalement lieu le 2 septembre. Le ministre de l'Éducation a expliqué vouloir éviter "le désordre et les difficultés".

Le ministre de l'Éducation, Benoît Hamon.
Le ministre de l'Éducation, Benoît Hamon.
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

La rentrée scolaire des 12 millions d'élèves est reportée au 2 septembre, au lieu du 1er septembre comme prévu, date à laquelle les professeurs effectueront leur pré-rentrée, a annoncé ce vendredi 16 mai Benoît Hamon. 

Pourquoi reporter la rentrée ?

"Contrairement à ce qui a été hâtivement annoncé, la journée de pré-rentrée n'est donc pas supprimée", explique le ministre de l'Éducation nationale. Il affirme avoir fait ce choix pour que "la rentrée soit organisée dans les meilleures conditions pour les professeurs et les élèves". 

"La raison pour laquelle nous avons reporté du 1er au 2 septembre la rentrée des élèves, c'est que depuis le 8 avril, et la première réunion des recteurs que j'ai faite, la question de la difficulté de faire la pré-rentrée le 29 août m'a été posée, étant donné que nous accueillons 40.000 enseignants supplémentaires", estime Benoît Hamon. 

À lire aussi
Les élèves d'un lycée, dans la cour de récréation (illustration). lycée
Pourquoi de nombreux lycéens vont devoir changer d'établissements à la rentrée

Une journée à rattraper

Cette décision "veut dire qu'il y aura une journée à rattraper", a ajouté le ministre. "Nous ouvrirons des discussions avec l'ensemble de la communauté scolaire sur les conditions de mise en œuvre de cette journée de rattrapage", a-t-il ajouté. 

L'annonce en début d'année d'une rentrée fin août pour les trois prochaines rentrées en 2014, 2015 et 2016, avait provoqué un tollé chez les enseignants contraints à raccourcir leurs vacances. Un préavis de grève avait été déposé pour la journée du 29 août

Le Snes-FSU, puissant syndicat du secondaire, avait annoncé sur Twitter que les enseignants ne feraient par leur pré-rentrée le vendredi 29 août, comme prévu dans le calendrier officiel 2014, mais le 1er septembre, jour  de la rentrée des élèves. 

Un calendrier initial impossible à tenir

Cette annonce n'avait pas été confirmée par le ministère, ce qui avait provoqué la confusion et l'incompréhension des syndicats enseignants, mais aussi des parents d'élèves, inquiets des problèmes de garde induits par un report de la  rentrée scolaire. En cas de report, "les mairies doivent ouvrir leurs centres de loisirs, les parents s'organiser pour le primaire, soit prendre une journée", a expliqué la présidente de la deuxième fédération de parents d'élèves, Valérie Marty. 

"Je suis rigoureux", s'est défendu Benoît Hamon, assurant avoir décidé de reporter la rentrée "pour éviter d'avoir du désordre et des difficultés". "Maintenir le calendrier tel qu'il était prévu, techniquement, ce  n'était pas possible", a-t-il ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rentrée scolaire Société Éducation nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772031356
Rentrée des classes 2014 : tout ce qu'il faut savoir sur le report de la date
Rentrée des classes 2014 : tout ce qu'il faut savoir sur le report de la date
DÉCRYPTAGE - Initialement prévue le 1er septembre, la rentrée scolaire pour les élèves aura finalement lieu le 2 septembre. Le ministre de l'Éducation a expliqué vouloir éviter "le désordre et les difficultés".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/rentree-scolaire-2014-tout-ce-qu-il-faut-savoir-sur-le-report-de-la-date-7772031356
2014-05-16 13:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Yhb698LIfCdMn_wenaBP4A/330v220-2/online/image/2014/0516/7772032626_le-ministre-de-l-education-benoit-hamon.jpg