1 min de lecture Animaux

Quand la Ligue de Protection des Oiseaux se met à la langue des signes

Alors qu’il n'existait jusqu'ici qu'une seule façon de signer le mot oiseau, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) développe de nouveaux projets pour permettre aux personnes sourdes et malentendantes de découvrir plus en profondeur l'univers des oiseaux.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Quand la Ligue de Protection des Oiseaux se met au langage des signes Crédit Image : Camille Kaelblen / RTLnet | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Marie Gingault

Une personne malentendante n'avait jusqu’à présent qu'un seul signe pour évoquer un oiseau. Il faut mettre sa main contre sa bouche en imitant le bec de l'animal. Dans le but de faire découvrir les oiseaux aux personnes sourdes et malentendantes, des bénévoles de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) ont décidé de se lancer dans deux nouveaux projets, le premier étant, la traduction de cinquante espèces d'oiseaux en langue des signes.

Pour se faire, ils travaillent avec des chercheurs de toute l'Europe et ont déjà signé une quinzaine d’espèces en passant du héron cendré jusqu'au martin-pêcheur. Ces nouveaux signes permettent d'approfondir l’intérêt et la connaissance des personnes malentendantes pour les oiseaux. Ainsi, des sorties dans la nature sont organisées et avec cinquante mots plutôt qu'un seul, c'est forcément bien plus enrichissant.

Reconnaître le chant des oiseaux

Mais la LPO ne s'arrête pas là et poursuit son objectif : faire découvrir aux sourds et malentendants l'univers des oiseaux. Pour y parvenir, ils développent un second projet : une application pour reconnaître leurs cris. Si Shazam permet de reconnaître des musiques, cette application permettra de différencier les chants des oiseaux. 

Grâce à cette application, vous pouvez dans un jardin, enregistrer le chant d'un oiseau que vous ne connaissez pas. Ainsi, l'application vous dira si il s'agit d'un pinson ou d'une mésange. Une technologie fiable à 80% qui se base sur des centaines de chants déjà enregistrés. 

À lire aussi
Un policier au flair surhumain histoire
Crimes, vols, enlèvements : comment l’odorologie vient en aide à la police

Cependant, tout comme les humains, les oiseaux chantent différemment en fonction du lieu où ils se trouvent. Un rouge-gorge du nord ne chantera pas de la même façon qu'un rouge-gorge en Provence. Et pour un résultat fiable, il ne faut pas un trop fort bruit d'ambiance, car l'application pourrait se tromper. Des perfectionnements qui restent donc à résoudre afin d'avoir une fiabilité proche des 100%. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Oiseaux Handicap
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants