1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Punaises de lit et cafards : "C'est une invasion, personne ne réagit"
1 min de lecture

Punaises de lit et cafards : "C'est une invasion, personne ne réagit"

TÉMOIGNAGES - Dans une commune du Rhône, les habitants sont envahis par les punaises de lit et les cafards depuis 6 mois, et personne ne les aide. Ils racontent leur enfer au quotidien.

SIPA_ap21677226_000001
SIPA_ap21677226_000001
Crédit : Igor Zehl/AP/SIPA
Punaises de lit, cafards : "C'est une invasion, personne ne réagit"
01:27
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

C'est un véritable enfer que vivent les locataires d'un immeuble de Champagne-au-Mont-d'Or dans le Rhône.
Ça fait 6 mois qu'ils se battent contre les cafards et les punaises de lit. Le bailleur social ne fait rien, et les habitants sont à bout. Sur les mûrs, au plafond, dans les vêtements et même la nourriture... Ils sont partout. 

Des dizaines de cafards et punaises ont infesté l'appartement de Josette. "Là quand j'ai ouvert mon frigo pour prendre du lait, 5 sont tombés, mais vivants hein, raconte cette retraitée âgée de 70 ans. Jamais je n'ai vu ça, je ne dors plus. Je passe ma nuit à courir après, on en a sur nous, on n'en peut plus, c'est un enfer".

Tout l'immeuble est concerné y compris les parties communes. La situation est devenue invivable pour Nathalie, une autre locataire qui ne peut plus dormir chez elle, mais dans sa voiture : "Je vais devenir folle si je dors là. C'est une invasion, personne ne réagit. On ne peut pas vivre comme ça, ce n'est plus tenable, on commence à parler d'y foutre le feu !"

On commence à parler d'y foutre le feu !

Nathalie

À bout de nerfs, les occupants ont lancé une pétition contre le bailleur social. "Il faut qu'il fasse quelque chose !" Mais en cas d'intervention, le bailleur compte facturer les frais aux locataires.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/