2 min de lecture L'heure du crime

Printemps meurtrier : L’affaire Sabine Dumont

REPLAY - Retour sur le meurtre, au printemps 1987, d’une fillette de 9 ans, Sabine Dumont.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
L'affaire Sabine Dumont Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Emilien Vinee

L'édito de Jacques Pradel

Nous sommes à Bièvres, dans la région parisienne, le samedi 27 juin 1987. Ce jour-là, une semaine tout juste avant son neuvième anniversaire, la petite Sabine Dumont demande à sa mère, vers 16h45, l’autorisation de sortir pour aller acheter un tube de gouache blanche afin de terminer un dessin qu’elle veut offrir à sa soeur aînée qui vient d’accoucher de son premier bébé. Une amie de la famille l’apercevra, peu après 17h30, sur le chemin du retour, à 100 mètres de son immeuble de la cité du Renouveau.

C’est la dernière personne à avoir vue Sabine vivante. Après une nuit de recherche, le corps de l’enfant est retrouvé le lendemain à Vauhallan, le long de la nationale 118, à 3 km de Bièvres. La fillette est morte étranglée après avoir été violée. Son meurtrier a tenté de faire brûler le corps en utilisant du White Spirit.


Dès la disparition de Sabine, la veille, les policiers ont en tête trois autres affaires d’enlèvement et de meurtres intervenues depuis début mai, en Île-de-France. Les victimes, de très jeunes filles. Hemma, Virginie, Perrine: elles avaient entre 7 et 10 ans.  Nous revenons sur ce printemps meurtrier  avec notre invité, le journaliste Christian Porte qui a mené l’enquête à l’époque.

Nos invités

À lire aussi
Des policiers du Raid (illustration) l'heure du crime
La véritable histoire du Raid

 
Le journaliste Christian Porte, qui avait suivi l’affaire Sabine Dumont, dès la disparition de la fillette pour son journal Le Républicain de l’Essonne. Son dernier livre « Les fiancés de Fontainebleau : Les vérités interdites d’un fiasco judiciaire (éditions Edilivre), Philippe Guichard, patron de l’OCRVP, L’Office Central de Répression des violences aux personnes. Ce service, ré-étudie, depuis 2016, des dossiers anciens non résolus, dans l’espoir de trouver de nouvelles pistes à exploiter, en lien avec les services d’enquêtes des régions concernées, Maître Franck Natali du barreau de l’Essonne avocat de la famille, et de Geneviève Dumont, la maman de Sabine.


Lire la suite
L'heure du crime Crime Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants