1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Notre-Dame-des-Landes : un zadiste fustige les méthodes "intolérables" du gouvernement
1 min de lecture

Notre-Dame-des-Landes : un zadiste fustige les méthodes "intolérables" du gouvernement

INVITÉ RTL - Julien Durand, porte-parole d'une organisation impliquée dans la défense du site, espère malgré tout que la situation ne va pas dégénérer.

Face à face tendu entre les zadistes et les gendarmes venus les évacuer de Notre-Dame-des-Landes lundi 9 avril
Face à face tendu entre les zadistes et les gendarmes venus les évacuer de Notre-Dame-des-Landes lundi 9 avril
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Notre-Dame-des-Landes : un zadiste fustige les méthodes "intolérables" du gouvernement
02:48
Stéphane Carpentier & Christelle Rebière

Une opération massive d'expulsions, avec plusieurs centaines de gendarmes mobiles déployés, a débuté lundi à l'aube à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) pour déloger les occupants illégaux de la ZAD, donnant lieu à des affrontements, près de trois mois après l'abandon du projet d'aéroport.

L'intervention devait se concentrer sur la route 281, l'ex-route "des chicanes" obstruée pendant plus de cinq ans par des obstacles en tous genres. Mais d'après le porte-parole de l'Acipa, principale organisation impliquée dans la défense du site, les policiers ont fait bien plus. "On constate que des lieux de vie sont détruits (...) C'est intolérable", fulmine Julien Durand. Dix squats ont été démantelés lors de l'opération, a confirmé la préfète de la région Pays de la Loire Nicole Klein.

Cette opération de grande ampleur prévoit d'expulser toute personne n'ayant pas régularisé sa situation, en déclarant par exemple de nouveaux projets agricoles individuels. "On a pas laissé le temps aux habitants de se régulariser", déplore Julien Durand, même s'il convient que les zadistes "n'ont pas été assez rapides dans leurs démarches". Il espère malgré tout que la situation ne va pas dégénérer.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/