1 min de lecture Assemblée nationale

Mortalité sur les routes : davantage de cyclistes concernés

REPLAY - Les sujets du jour : la mortalité sur les routes de France concerne de plus en plus de cyclistes... Dans l'actualité également, le manque de main d’œuvre dans le milieu de la restauration alors que la saison estivale bat son plein. Et enfin, le texte de loi concernant la moralisation de la vie publique, actuellement examiné à l'Assemblée Nationale.

Stéphane Carpentier et Christelle Rebière Les auditeurs ont la parole Christelle Rebière & Stéphane Carpentier
>
Les auditeurs ont la parole du 25 juillet 2017 Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot | Durée : | Date : La page de l'émission
AFP et Vincent Parizot

Le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, a appelé mardi automobilistes et cyclistes à la prudence lors du traditionnel chassé-croisé estival ce weekend, au lendemain de l'annonce d'une forte hausse de la mortalité routière en juin.

Le nombre de morts a augmenté de 15,4% avec 329 personnes tuées sur les routes de France, confirmant une tendance haussière pour 2017, selon la Sécurité routière.

"C'est un mauvais bilan, il est inacceptable, d'autant qu'aux morts vous devez ajouter sept fois plus de blessés graves", a déclaré Emmanuel Barbe sur RMC. Parmi les causes, "il y a un problème de conscience collective", a-t-il jugé. M. Barbe a souligné le rôle du smartphone, qui en permettant de signaler les radars, "a un impact sur les vitesses", mais représente surtout une distraction "phénoménale".

À lire aussi
L'Assemblée nationale en pleine séance (photo d'illustration). assemblée nationale
Constitution : l'Assemblée nationale supprime le mot "race"

Interrogé sur la forte hausse du nombre de cyclistes tués sur la route (+22% sur 12 mois par rapport à 2010), il a souligné qu'"un certain nombre de cyclistes sont très imprudents et ignorent certaines règles, notamment les angles morts des poids lourds (...), une des causes assez fréquentes de mort".
Il a également invité tous les cyclistes "à porter un casque parce que ça éviterait quand même beaucoup des traumatismes et des décès".


La rédaction vous recommande

Le texte de loi de moralisation de la vie publique est examiné depuis hier à l'Assemblée Nationale. Il prévoit un remplacement de la réserve parlementaire par un système de note de frais. Jusqu'ici, l'enveloppe de 5.000 euros par mois au titre de l'IRFM (Indemnité représentative de frais de mandat) était dépensée à discrétion par les élus.

Trouvez-vous normal que les députés soient obligés de faire des notes de frais pour leurs dépenses courantes ? : RTL vous invite à répondre à la question du jour !

Trouvez-vous normal que les députés soient obligés de faire des notes de frais pour leurs dépenses courantes ?
Nombre de votes : 66 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Loi Vélo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789482112
Mortalité sur les routes : davantage de cyclistes concernés
Mortalité sur les routes : davantage de cyclistes concernés
REPLAY - Les sujets du jour : la mortalité sur les routes de France concerne de plus en plus de cyclistes... Dans l'actualité également, le manque de main d’œuvre dans le milieu de la restauration alors que la saison estivale bat son plein. Et enfin, le texte de loi concernant la moralisation de la vie publique, actuellement examiné à l'Assemblée Nationale.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/mortalite-sur-les-routes-davantage-de-cyclistes-concernes-7789482112
2017-07-25 11:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wirjJhfUunH-2KGeHiiMqg/330v220-2/online/image/2014/0917/7774342505_un-homme-sur-un-velo-a-paris.jpg