2 min de lecture Crime

Meurtre à l’île des Pins

REPLAY - Le jeudi 2 mai 2002, le corps de Mika Kusama, une touriste japonaise, est retrouvé sur le rocher de Kanumera.

Jacques Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Meurtre au paradis Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Charles Deluermoz

L'édito de Jacques Pradel

Dans les guides touristiques touristiques on dit que l'île des Pins en Nouvelle-Calédonie est surnommée à juste titre, « l'île la plus proche du paradis ». Cette île de 1 700 habitants se trouve dans la province sud de la Nouvelle-Calédonie. Un haut lieu touristique notamment très prisé des Japonais.


C’est là, en mai 2002, que le paradis s’est transformé en enfer pour Mika Kasuma, une japonaise âgée de 29 ans, assassinée dans des conditions atroces.

À lire aussi
Jacques Pradel l'heure du crime
L’affaire Laurent Baca: le cadavre emmuré

Un crime rituel ?

Le lundi 6 mai 2002, on découvre en effet le cadavre de la jeune vacancière, dénudé, à moitié brûlé et caché sous des branchages, sur un îlot du lagon, au pied d’un rocher ; le rocher de Kanumera, considéré comme sacré par certains habitants de l’île des Pins. L’autopsie révélera qu’elle a été tuée à coups de pierres. Des pierres, retrouvées déposées autour de sa tête, comme un rituel…

Mika Kasuma, était portée disparue depuis le 2 mai. Ce jour-là, elle avait quitté le gîte qu’elle occupait seule, pour une ballade dans l’île. Le soir elle n’était pas rentrée. Les propriétaires du gite avaient signalé sa disparition aux gendarmes.

Deux coupables idéaux

Deux jours après la découverte du corps, les gendarmes de la section de recherche de Nouméa interpellent deux frères, Antoine et Ambroise Konhu, 37 et 43 ans ans à l’époque des faits. Les deux suspects auraient effectué des séjours en unités psychiatriques et feraient partie de ceux qui, sur l’île des Pins, voient d'un très mauvais œil l'afflux de touristes dans l'île. Avec une obsession : empêcher les visiteurs d'accéder au rocher de Kanumera.

Pourtant, des témoins avaient dit avoir aperçu la jeune japonaise, le jour de sa disparition, sur une plage voisine du rocher, en compagnie d’un homme blanc…

C’est le début d’une affaire complexe et d’une saga judiciaire qui va durer plusieurs années, avant que la justice n’innocente définitivement les deux frères Kanacs, qui ont passé entre temps plusieurs années en prison. L’erreur judiciaire a été évitée de justesse….

C’est cette histoire que nous allons vous raconter avec mes invités.

Nos invités

Anne-Sophie Douet, journaliste et auditrice de l’Heure du Crime, Me Frédéric de Greslan, avocat au barreau de Nouméa, avocat de la famille de Mika Kusama, Me Jean-Jacques Deswarte, avocat au barreau de Nouméa, avocat d’Antoine Kohnu, Pierrick Chatel, journaliste pour le journal Les Nouvelles Calédoniennes. Il a couvert les deux procès.

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Crime Nouvelle-Calédonie Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788884753
Meurtre à l’île des Pins
Meurtre à l’île des Pins
REPLAY - Le jeudi 2 mai 2002, le corps de Mika Kusama, une touriste japonaise, est retrouvé sur le rocher de Kanumera.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/meurtre-a-l-ile-des-pins-7788884753
2017-06-09 13:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hN4QS7KE0EFdlkIgwoaw7A/330v220-2/online/image/2017/0608/7788884836_la-baie-de-kanumera-sur-l-ile-des-pins-nouvelle-caledonie.JPG