1 min de lecture Justice française

Loire-Atlantique : Le massacre de la famille Troadec à Orvault

REPLAY - A la Une de l’heure du crime, le point sur l’affaire Troadec. Après plus de deux ans et demi d’investigations, les magistrats ont notifié le 14 novembre dernier la fin de l’information judiciaire ouverte après les meurtres de Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte Troadec, en février 2017, à Orvault.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Le massacre de la famille Troadec Crédit Image : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel édité par Amandine Lemaire

Le dossier judiciaire est "hors-norme", comme l’affaire : des milliers de Procès-verbaux, des dizaines d’auditions de proches, des perquisitions, les rapports des experts spécialisés en psychiatrie ou en morphoanalyse des tâches de sang, les nombreuses recherches de terrain effectuées autour de la ferme du Stang, à Pont-de-Buis, en Finistère. Là où les restes des corps, démembrés et calcinés, avaient été retrouvés enterrés en différents endroits. Seuls les crânes ne l’ont jamais été. Ni l’arme du crime, le fameux pied de biche dont se serait servi Hubert Caouissin pour tuer ses 4 victimes

L’enquête est donc considérée comme terminée. Tout ce qui devait être fait pour la manifestation de la vérité a été réalisé selon la justice. Ces meurtres, Hubert Caouissin, beau-frère de Pascal Troadec, a toujours nié les avoir prémédités. Ce que ne croient pas les parties civiles qui pensent qu’il y a eu préméditation. Quant au trésor familial volé, dont Hubert Caouissin pensait qu’il avait pu être caché quelque part à Andorre ou ailleurs par son beau-frère, il n’en a été retrouvé aucune trace. 

Le procès, pourrait se tenir vers la fin de cette année 2020, devant la cour d’assises de Loire-Atlantique. Selon le journal Presse-Océan, les deux experts psychiatres qui ont examiné le présumé coupable du quadruple meurtre depuis son placement en détention provisoire, en mars 2017, ont considéré que son discernement était « altéré » au moment des faits.

Nos invités

Anaïs Denet, journaliste, correspondante RMC BFMTV dans le Grand Ouest, auteur du livre « Troadec et moi » qui vient de paraître (début janvier) chez Denoël. 
Stéphane Munka, journaliste, il a réalisé un numéro de Chroniques criminelles « Le massacre d’Orvault » en 2018. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi
Pompiers italiens (illustration) faits divers
Manche : une soirée vire au drame, un mort et trois mises en examen

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

Lire la suite
Justice française Crime Massacre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants