1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Limitation à 80km/h : à quoi l'argent des amendes va-t-il servir ?
1 min de lecture

Limitation à 80km/h : à quoi l'argent des amendes va-t-il servir ?

ÉCLAIRAGE - En plein exercice de pédagogie, Édouard Philippe a martelé que "l'objectif de la limitation à 80 km/h, c'est de faire en sorte qu'il y ait moins de morts et moins de blessés graves".

Des agents de la DDE installent un panneau de limitation à 80 km/h sur la RN57, à Hyet
Des agents de la DDE installent un panneau de limitation à 80 km/h sur la RN57, à Hyet
Crédit : AFP / Archives, SEBASTIEN BOZON
80 km/h, radars, pensions de réversion : Édouard Philippe répond aux questions des auditeurs
17:27
80 km/h, radars, pensions de réversion : Édouard Philippe répond aux questions des auditeurs de RTL
17:38
Marie-Pierre Haddad

400.000 kilomètres de routes sont concernés par la limitation de la vitesse à 80 kilomètres/heure. À l'antenne de RTL, Édouard Philippe a multiplié les efforts de pédagogie sur la question. "Pour le dire de façon peut-être un peu triviale, l'objectif, ça n'est pas d'emmerder le monde. L'objectif, c'est de faire en sorte qu'il y ait moins de morts et moins de blessés graves", a déclaré le premier ministre.

Cette mesure polémique est entrée en vigueur depuis le 1er juillet. Quelques centaines de motards ont manifesté leur "colère" à Paris, le 30 juin, pour dénoncer une mesure selon eux, "aberrante" et "pompe à fric". À cela, Édouard Philippe a répondu que "ça n'est absolument pas pour remplir les caisses, puisque le produit des amendes sera systématiquement et exclusivement affecté aux établissements qui accompagnent le soin et la rééducation de tous ceux qui ont subit des accidents de la route". 

Le délégué interministériel à la Sécurité routière, Emmanuel Barbe, avait indiqué, en juin dernier, que les 68 euros collectés à chaque dépassement seront versés dans un fonds, "traçable en loi de Finances", qui alimentera le budget des hôpitaux.

Le Premier ministre a aussi tenu à rappeler que "3.500 à 3.600 morts par an, 75.000 blessés par an, dont 25.000 font l'objet de lésions soit cérébrales soit physiques qui seront durables, permanentes et irréversibles, c'est évidemment un constat qui n'est pas acceptable, c'est un coût humain terrifiant".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/